- Publicité -

Enseignants du privé renvoyés : l’UPSEE prévoit une nouvelle manif

Le litige se poursuit. Les membres de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) reviennent à la charge contre la Private Secondary Education Authority (PSEA), pour le renvoi d’une soixante d’enseignants, suite à la non-reconnaissance des teaching licences par l’organisme.

- Publicité -

Face au nombre de doléances des enseignants du secteur privé, le syndicat prévoit une nouvelle manifestation.

Selon Munsoo Kurrimbaccus, vice-président de l’UPSEE, une soixantaine d’enseignants ont été renvoyés après avoir été informés que leurs qualifications ne sont plus reconnues par la PSEA.

« Ce n’est pas normal », lance le président, avant d’ajouter que les autorités « pa gagn drwa » de procéder de la sorte.

Il attire l’attention sur le fait que la rentrée des classes est “pour bientôt” et que de nombreux élèves risquent de se retrouver sans enseignant, suite aux licenciements.

Il est d’avis que “la mauvaise gestion” imputée à la PSEA est “la cause du dysfonctionnement” de milieu éducatif. « PSEA pena sa pouvwar-la pou determine si enn sertifika li valid ou pa », a-t-il soutenu.

Une lettre a été envoyée en ce sens à l’organisme afin qu’une solution soit trouvée dans les plus brefs délais. Au cas contraire, l’affaire sera rapportée à l’Equal Opportunities Commission (EOC).

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour