Comme le bon vin. C’est ainsi qu’on est tenté de décrire Pierneef, de l’entraînement Vincent Allet. Il a marqué à sa manière cette saison 2017 alors qu’on n’attendait pas à le voir évoluer à un tel niveau. Vincent Allet et Ravi Rawa ont abattu un travail colossal pour lui permettre de retrouver ses bonnes sensations et reprendre goût à la compétition, car c’est un secret de Polichinelle que Pierneef n’est pas le coursier le plus sain au Champ de Mars.
Même s’il montait d’un palier, Pierneef pouvait nourrir des ambitions vu qu’il n’affrontait pas les meilleurs de la catégorie. C’est un coursier qui excelle sur la fraîcheur et la pluie qui s’est abattue sur l’hippodrome sur le coup de midi a mis davantage en confiance Vincent Allet et consorts car elle a rendu le terrain plus souple. Ces paramètres de course en appui, Pierneef n’a pas laissé passer sa chance pour s’offrir une troisième victoire, au plus grand bonheur de ses connexions.
Que dire du déroulement de l’épreuve si ce n’est que l’éventuel vainqueur a eu un beau parcours au coeur du peloton. Ryan Wiggins s’est montré bien inspiré en prenant le meilleur dos, celui de Memphis Mafia, qui l’a emmené très loin. À l’avant, Ryder Cup a tenté crânement sa chance en l’absence d’un véritable frontrunner. Il a essayé de se la jouer tactique mais n’a pas tenu jusqu’au bout. Malgré le train lent, Nishal Teeha était visiblement satisfait du positionnement d’Everest sur l’arrière-main du meneur. Ce n’est qu’à 400m de l’arrivée qu’il lui a mis la pression. Memphis Mafia, muni d’oeillères à nouveau, a couru dans une striking position sur la majeure partie du parcours et c’était évident qu’il aurait participé à l’arrivée, de même que Pierneef, qui précisait déjà ses intentions à l’amorce du dernier tournant.
À mi-ligne droite, Ryder Cup avait toujours le bon bout, mais les assauts venaient de partout, de Belong To Me à l’intérieur, d’Everest en pleine piste et surtout de Memphis Mafia et Pierneef à l’extérieur. À ce petit jeu, c’est Pierneef qui eu le dernier mot en se montrant le plus percutant. Memphis Mafia a tenté de lui tenir tête, mais Pierneef était vraiment trop fort. Bien que restant one-paced, Everest est parvenu à arracher le deuxième accessit à Ryder Cup, qui a fait de son mieux.
Bien qu’il n’ait pas été percutant au finish, Belong To Me est à créditer d’une bonne course. Il a l’excuse de s’être montré assez ardent dans la partie initiale. Quant à Bulsara, un manque cruel de rythme lui a été néfaste, tandis qu’Entrée a trouvé la concurrence rude à ce niveau. Sheer Trouble, Open Heir et Ole Gunnar n’ont été que de simples figurants, bien qu’on retiendra que les deux premiers nommés ont affiché un léger mieux par rapport à leurs sorties précédentes.