La FMC gagne un point dans le classement du Hit-Parade de la fédération, prenant la 7e place grâce notamment aux bonnes performances réalisées par les cyclistes en 2015. L’année dernière, on se souvient que la fédération avait terminé à une peu enviable 12e position en raison de l’incompétence de son comité directeur. Même si tout avait pourtant bien mal commencé, ils ont toutefois été en mesure de terminer sur une bonne note…
Débutons avec les résultats. Souvent, la FMC ne devait son salut qu’aux bonnes performances de ses licenciés. Une fois encore, ils ont été à la hauteur des espérances. Yannick Lincoln, fer de lance de la petite reine, a été le premier Mauricien à obtenir sa qualification pour les Jeux Olympiques de Rio 2016 après avoir pris une belle 6e place aux Championnats d’Afrique de VTT Cross-Country (Rwanda) derrière 5 Sud-Africains. Et que dire de sa performance à Bras Panon aux 9es Jeux des Îles de l’Océan Indien (JIOI) a La Réunion où il a donné une médaille d’or historique au pays dans l’épreuve de la course en ligne, ce qui n’était jamais arrivé par le passé, devenant le premier Mauricien à obtenir cette distinction. Fidzerald Rabaye a lui été médaillé d’argent. Deux médailles d’argent ont également été remportées dans le contre-la-montre individuel (Lincoln) et par équipes. Aurélie Halbwachs s’est, pour sa part, distinguée aux Championnats d’Afrique de course en ligne en prenant le bronze.
Kimberley Lecourt de Billot est une autre cycliste à avoir crevé l’écran avec une belle médaille d’or glanée au Congo-Brazzaville dans la course en ligne féminine des 11es Jeux d’Afrique. Cette jeune et talentueuse athlète s’est aussi illustrée en remportant des courses de VTT ainsi qu’une course en ligne en terre sud-africaine. D’autres jeunes ont brillé cette année, notamment les frères Lagane (Gregory et Christopher), Yoan Pirogue (champion de Maurice de course sur route) et Olivier Lecourt de Billot en France. En début d’année, la bataille faisait rage entre Hervé Flore et ses opposants et tout laissait présager que la discipline courait vers un nouveau désastre. Mais le nouveau comité directeur, élu en juillet avec comme chef de fil Lawrence Wong, a beaucoup travaillé notamment dans l’organisation du Tour de Maurice en un temps record de 3 semaines. Et c’est aussi la première fois, et ce, depuis très longtemps que le calendrier de la prochaine saison est déjà disponible en décembre.
C’est dire le travail colossal entrepris par le nouveau comité. Mais le gros bémol est qu’il existe toujours des désaccords au sein de ce nouveau comité avec certains membres. Espérons que ces querelles intestines soient résolues au plus vite pour le bien-être de ses coureurs. La fédération aurait certainement engrangé plus de points sans les problèmes des dirigeants qui ont terni l’image du cyclisme avant de rectifier le tir. La FMC est sur la bonne voie.