« Ameenah Gurib-Fakim est soulagée et elle a pris cette décision dans l’intérêt du pays et pour sa famille. Elle ne veut pas que le pays ainsi que l’économie souffrent de cette crise au sommet. » C’est en ces termes que Me Yousouf Mohamed, le Senior Counsel d’Ameenah Gurib-Fakim, a commenté la décision de cette dernière de finalement quitter son fauteuil présidentiel à la State House.

« Nous, c’est-à-dire le panel d’avocats, l’avons rencontrée en deux temps, soit le matin et en début d’après-midi. Nous lui avons prodigué nos conseils légaux face à cette crise au sommet de l’État qui prenait de l’ampleur et, finalement, avec sagesse, elle a pris la décision de se retirer de la Présidence du pays le 23 mars à midi », a déclaré Me Mohamed.

Pourquoi attendre jusqu’à vendredi prochain pour partir ? L’homme de loi laisse entendre que « la Présidente devra récupérer ses affaires et mettre de l’ordre dans ses documents avant de quitter le Château de Réduit. She is a human being. »