Le parcours du Boeing 747-400 aux côtés d’Air France tire à sa fin. Le dernier Boeing 747 aux couleurs de la compagnie d’aviation nationale française, dont la première liaison entre les aéroports de Paris et de New York a été assurée le 3 juin 1970, effectuera ce soir à 23h10 son dernier vol commercial entre Maurice et Paris-Charles de Gaulle. Un départ qui sera salué avec émotion.
Après plus de 45 ans, Air France élimine de sa flotte les Boeing 747-400 et s’appuie désormais sur ses 55 Boeing 777 équipés de nouvelles cabines de voyage long-courrier de la compagnie. Un adieu exceptionnel est prévu à cet effet le 14 janvier à Paris au cours d’un vol d’hommage d’environ 2h autour de la France et de ses sites emblématiques, agrémenté d’un déjeuner au champagne et d’une conférence. Entre-temps, la compagnie aérienne française effectue ses dernières liaisons avec les Boeing 747-400, affectueusement appelés Jumbo Jet.
La dernière desserte programmée entre Maurice et Paris est pour ce soir, à 23h10. Le Boeing 747 fut longtemps le principal cheval de bataille d’Air France sur ses lignes long-courrier. La silhouette reconnaissable entre toutes de cet appareil, avec son pont supérieur et l’élégante bosse de son fuselage, restera dans la mémoire collective des clients d’Air France et des personnels de la compagnie. Son entrée en service dans les années 70 a révolutionné le transport aérien, le Boeing 747 ayant été pendant toutes ces années un laboratoire de modernité. Dans un communiqué, la compagnie d’aviation française rappelle qu’à cette époque, “l’aviation se démocratise et entre dans l’ère du tourisme de masse. Au Cargo, le Boeing 747 dispose de soutes pressurisées, ventilées et protégées contre l’incendie. Quatre fois plus vastes que celles de la précédente génération de Boeing, les 707, elles permettent d’enlever 122 tonnes de fret.” Parmi les premières compagnies à l’exploiter, Air France en fera “le fleuron de sa flotte long-courrier” : New York, Montréal, les Antilles françaises, La Réunion, l’Asie… la majorité des destinations de la Compagnie seront desservies par le gros-porteur.
Si le Boeing 747 d’Air France tire sa révérence, d’autres compagnies, dont  Lufthansa et British Airways, devraient continuer à exploiter ce type d’appareil pendant plusieurs années encore.