L’arrestation des policiers, qui seraient impliqués dans la mort d’Eddyssen Pachee, est réclamée par Lalit.

Dans une correspondance transmise à la presse ce matin, ce parti demande au Premier ministre Pravind Jugnauth d’instituer une enquête indépendante sur les cas de brutalité policière, la suspension automatique des officiers contre qui des allégations de brutalité sont portées, et de venir de l’avant avec des lois pour que des « scientific evidence » soient utilisés dans des affaires criminelles au lieu de se baser sur des confessions.

“Lalit calls for the immediate arrest of the band of police officers who were responsible for Mr. Eddysen Pachee’s arrest and during his detention. Coming so soon after the public viewing the torture of Mr. Gaiqui in the Curepipe CID Offices, the reputation for violence by officers of the State continues to be extremely bad. The Prime Minister and Interior Minister is responsible for this torture and violence”, souligne Rajni Lallah au nom de Lalit.

Lalit souligne que 64 personnes ont perdu la vie en détention policière de 1979 à ce jour.