La nouvelle Resident Representative du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Amanda Serumaga, a présenté ses lettres de créances au ministre des Affaires étrangères, Nando Bodha, ce jeudi 16 mai.

Le PNUD, par la voix de sa nouvelle représentante, a réaffirmé son appui aux priorités de développement de Maurice, dont le développement de l’économie bleue et l’adaptation au changement climatique.

Le chef de la diplomatie mauricienne a, pour sa part, mis l’accent sur la vulnérabilité de Maurice face aux conséquences du dérèglement climatique. Il a, dans le même souffle, souligné la difficulté d’accéder aux fonds verts censés aider les pays écologiquement à risque, comme Maurice, à rehausser les capacités de résistance et d’adaptation.
Il a plaidé pour un traitement différentié en faveur des Petits Etats insulaires en développement (PNUD), dont fait partie Maurice.

Le ministre des Affaires étrangères a aussi évoqué les opportunités pour un système de transport écologiquement durable avec l’avènement du Metro Express et la mise en place d’un système de feeder bus constitués d’autobus électriques et hybrides.

L’érosion des plages et le développement de l’économie bleue sont deux autres domaines pour lesquels Maurice recherche l’apport du PNUD. « Nous allons travailler étroitement avec le gouvernement pour que nous puissions apporter de la valeur ajoutée aux actions concernant le changement climatique et l’économie bleue », affirme Amanda Serumaga