ENTRAÎNEUR VINCENT ALLET : Wiggins-Pierneef, 3 sur 6 !

Comme le bon vin ! Et de trois pour Pierneef avec Ryan Wiggins en six tentatives. Qui plus est, Pierneef s’est aussi placé dans ses autres courses. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que ce cheval connaît sa meilleure saison depuis qu’il est à Maurice. Tout le mérite revient à son entourage, qui est parvenu à le remettre sur le bon pied, lui qui est un cheval qui a connu beaucoup de problèmes.
Ryan Wiggins semble avoir trouvé la bonne cadence. Cela fait la troisième semaine de suite qu’il ramène un vainqueur, ce qui fait qu’il totalise maintenant 12 succès. En fait, l’Australien semble monter avec plus de confiance et sa clairvoyance a fait triompher Pierneef à l’issue d’un finish percutant dans les derniers 100m. Pour Vincent Allet, c’était sa deuxième victoire dans une épreuve phare cette saison. Le jockey est d’avis de pouvoir continuer sur sa bonne lancée, au grand plaisir des membres de l’établissement.
Pierneef est vraiment un autre compétiteur cette saison, surtout quand il a bénéficié de quelques semaines de repos. Si auparavant, il devait nécessairement avoir besoin d’un train soutenu, tel n’est plus le cas maintenant et il l’avait démontré lors de la 15e journée. Cette fois, c’est Ryder Cup qui s’est retrouvé en tête et a tout fait pour conserver suffisamment de ressources. Mais Pierneef a terminé tel un bolide pour l’emporter. Wiggins pense qu’une quatrième réussite ne peut être exclue. « As he does well when fresh, I think he can make it one more time this season. But it’s the trainer to decide when and if he can run one more race. He's a nice gelding. Extremely high hearted, competitive, a fighter who does not feel his age. He is right now my favourite horse at the stable. »
« 20 wins or more »
En cinq montes samedi dernier, outre sa victoire, l’Australien a fini deuxième à deux reprises et a complété le trifecta en une occasion. Seul Captain’s Orders, au terme d’une tactique qui fait encore tiquer, a couru en dessous des attentes. La défaite de Promissory a nourri de quelques regrets chez la cravache australienne, qui a cru fermement que son cheval avait rattrapé celui de Yashin Emamdee. Mais la photo-finish a démontré que Nottinghamshire avait touché le but en premier. « I thought we won, since Promissory ended on the up. When trotting back home, I listened to the loud speakers for the results but they were in favour of the other horse. »
Yashin Emamdee avait mis toutes les chances du côté de Nottinghamshire, qui avait pu courir à son aise à l’avant et le but est arrivé trop tôt pour le cheval de Vincent Allet qui, pour son jockey, « prend son temps pour progresser et pourrait faire mieux sur 1400m. » À faire aussi ressortir que ce produit d’Overload n’a pas eu un parcours de tout repos. Après avoir mal sauté, il s’est montré ardent et n’a pas été facile à contrôler dans les virages.
Parlant de ses autres montes lors du 26e acte, le jockey nous dit que Rock Hard, qui a fini troisième dans la deuxième course, devra améliorer son départ à l’avenir et que tout n’est pas perdu. Concernant la défaite de Maestro’s Salute, surpris par Kurundu dans la 4e épreuve, Ryan Wiggins reste sportif, même si son cheval a courbé l’échine. « En dominant After Midnight, je pensais avoir fait le plus difficile. Mais franchement, Kurundu était le meilleur samedi. »
Avec Captain’s Orders, les turfistes ont été quelque peu surpris de voir le gris prendre les devants. « On a voulu essayer quelque chose de différent avec lui. Mais cela n’a pas marché. Je pense qu’il sera plus à l’aise sur une piste détrempée. Sinon, je suis satisfait de sa course. »