Le Sub-Inspector Satish Buljeeaon, interrogé depuis la semaine dernière par le Central Criminal Investigation Department (CCID) dans le cadre de l’enquête sur les tracts anonymes, sort de son mutisme. « Je suis déterminé à aller jusqu’au bout de l’enquête pour faire triompher la vérité », a-t-il confié au Mauricien vendredi après-midi. Il demande à la Disciplined Forced Service Commission (DFSC) de réexaminer la notation des questionnaires d’examens et de rendre public les résultats.
Satish Buljeeaon a déjà, dit-il, pris contact avec ses hommes de loi pour réclamer justice. Le Sub-Inspector a été interrogé dans le cadre de l’enquête sur les tracts anonymes portant atteinte à l’intégrité du commissaire de police Mario Nobin et de l’assistant Hemant Jangi. Les soupçons se sont portés sur lui.
Le Sub-Inspector aurait exprimé son mécontentement concernant la récente promotion de 174 sergents au rang d’inspecteurs. Il avait adressé une lettre au bureau du Premier ministre, à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC), à Roshi Bhadain, le ministre de la Bonne gouvernance et à la DFSC.
Une perquisition à son bureau à la Cour où il travaille et à son domicile à Bon-Accueil a permis aux enquêteurs de mettre la main sur l’un des tracts.
Outre le Sub-Inspector Buljeeaon, quatre sergents ont été interrogés pour déterminer l’origine de ces tracts.
Selon nos informations, environ une quarantaine de sergents ont pris contact avec Mes Rama Valayden, Neelkanth Dulloo et l’avoué Kavi Bokhoree pour une première réunion de travail avant de décider de la marche à suivre concernant la récente promotion au sein de la force policière.