Le groupe New Mauritius Hotels (NMH) a réalisé des profits après impôts de Rs 507 millions, représentant une progression de 66 % pour les neuf premiers mois de l’exercice financer en cours comparativement à la période correspondante de l’année dernière. La performance pour la période des vacances de Pâques fait que le chiffre d’affaires de NMH a enregistré une croissance de 8,2 % au cours du troisième trimestre de l’année financière 2016-2017, soit d’avril à juin.
Le conseil d’administration de NMH, qui s’est réuni hier pour avaliser les comptes, s’attend à des résultats positifs sur l’ensemble de l’année financière 2016-2017, et ce, malgré les pertes traditionnellement encourues au cours du dernier trimestre. En dépit de la faiblesse de la livre sterling, la récente appréciation de l’euro aura un impact positif sur les recettes du dernier trimestre de l’année financière 2016-2017. Les coûts associés aux fermetures du Canonnier Beachcomber et de Beachcomber Seychelles Sainte Anne devraient être en partie compensés par l’amélioration dans les résultats des hôtels à Maurice. Après une période de transition avec le transfert à Fairmont, la performance de Marrakech devrait s’améliorer à partir d’octobre 2017.
Au cours de cette même période, les profits opérationnels ont augmenté de 61 % et l’EBITDA de 38 %. Une telle progression a été réalisée malgré la fermeture du Canonnier Beachcomber pour des travaux de rénovation pendant une majeure partie de ce trimestre, la dépréciation des taux de change des principales monnaies de transaction du groupe et des coûts associés au transfert de gestion du Royal Palm Marrakech à Fairmont.
Les changements positifs à l’EBITDA (Earnings Before Interest, Tax, Depreciation and Amortization) découlent de la vente de placements minoritaires dans South West Tourism (Bis) Ltd et d’un règlement final de quelque Rs 62 millions des réclamations d’assurance relatives à la fraude de l’année dernière. Après comptabilisation des coûts, soit Rs 32 millions, liés à la fermeture du Canonnier Beachcomber, l’EBITDA est passé de Rs 47 millions à Rs 204 millions pour le troisième trimestre.
Le groupe NMH a revu sa politique de dépréciation conformément aux normes de l’industrie, résultant à une augmentation significative de la charge d’amortissement. Le groupe a affiché des pertes réduites de Rs 199 millions pour ce dernier trimestre comparé à Rs 297 millions l’année dernière. Le taux d’occupation des hôtels, réajusté avec la fermeture du Canonnier Beachcomber, est passé de 69 % à 73 %. Le revenu moyen par client est similaire à l’année dernière malgré une baisse de 15 % et de 3,5 % dans le taux de change de la livre sterling et de l’euro respectivement.
Par ailleurs, les travaux de rénovation au Canonnier sont bien engagés, la réouverture de cet établissement étant prévue pour le 2 septembre prochain. La nouvelle aile de 40 chambres du Victoria ainsi que sa piscine et son restaurant devront être de retour dans le circuit hôtelier en novembre 2017. Les travaux de la nouvelle route d’accès au terrain de Beachcomber aux Salines de Rivière-Noire ont démarré. Des discussions ont atteint un stade avancé avec un partenaire pour le développement d’un hôtel et d’un projet résidentiel sur une partie des terrains des Salines.
Aux Seychelles, Beachcomber Sainte Anne fermera ses portes à partir du 2 septembre pour d’importants travaux de rénovation qui devraient être complétés en décembre 2019. Beachcomber a reçu les autorisations nécessaires des autorités seychelloises pour augmenter considérablement le nombre de chambres de 87 à 275. Un plan social pour la grande majorité du personnel a également été agréé avec toutes les parties prenantes. Il est aussi prévu que la propriété de l’hôtel soit transférée de NMH à la Beachcomber Hospitality Investments Ltd (BHI) en échange d’actions dans la BHI.
D’autre part, la BHI est en discussions avancées avec un opérateur, leader dans l’hôtellerie internationale, avec qui elle prévoit de signer un contrat de location à long terme pour des rentes annuelles de quelque 7 millions d’euros. Après la signature de cet accord entre la BHI et cet opérateur, Sainte Anne Resort sera reclassé comme Investment Property. Sainte Anne Resort ayant enregistré des pertes au cours de ces dernières années, cette importante initiative aura un effet positif sur les résultats du groupe sur les moyen et long termes.