Une délégation des parlementaires des pays membres de la Commission de l’océan Indien est actuellement à Maurice en vue de relancer l’Association des parlementaires de l’océan Indien (Apoi). Les parlementaires ont assisté à la première partie des travaux parlementaires mardi matin. Ils ont pu ainsi prendre connaissance de l’exercice de la Private Notice Question et des questions adressées au Premier ministre ainsi que d’une partie des questions adressées aux ministres. Une séance de travail avec la Speaker Maya Hanoomanjee était également prévue dans ce contexte.
Hier le groupe a eu une séance de travail pour se pencher sur l’élaboration d’une Déclaration de l’Apoi en vue de son examen par la Conférence constituante dans les mois à venir. Une séance de travail est prévue aujourd’hui avec l’équipe dirigeante de la COI en vue de l’élaboration d’un programme régional « paix et sécurité » sous le 11e FED.
L’idée de créer une association regroupant les parlementaires des pays membres de la COI remonte à 1997, à l’occasion du 13e Conseil des ministres de la COI. Toutefois, la création de l’Apoi n’a pas été effective en dépit d’une première rencontre de parlementaires la même année. Cette structure, destinée à mettre en réseau les parlementaires de la région afin qu’ils puissent coopérer et échanger sur des dossiers d’intérêt commun, est restée dormante ces dernières années.
Le secrétariat de la COI a décidé d’accompagner la relance de l’Apoi. Le projet consiste à élaborer une déclaration constituante, des statuts ainsi qu’une vision et une mission modernisées en phase avec les défis politiques et les ambitions de l’Indianocéanie.
La COI souhaite engager l’Apoi dans la mise en oeuvre de ses activités diplomatiques et politiques en lien avec la paix et la sécurité. La COI conduira un programme de paix et de stabilité entre 2016 et 2020 sur le financement du 11e Fonds européen de développement (FED). L’Apoi pourrait ainsi devenir un partenaire clé de la COI dans le cadre de ce programme.