Les choses évoluent vite dans l’affaire Kaysee Teeroovengadum/Jessika Rosun. L’ex-chef de mission du Club Maurice, qui ne loge plus au village des Jeux depuis mercredi après que la Queensland Police Service a ouvert une enquête suivant an alleged assault aux dépens de la lanceuse de javelot, a été interrogé en présence de son avocat australien, puis arrêté, avant d’être relâché contre une caution de 1 000 dollars australiens (≈ Rs 26 500) hier.

Du coup, son accréditation aux Jeux du Commonwealth a été désactivée lors de la dernière mise à jour (hier) par le comité organisateur. Ses privilèges en tant de dirigeant à Gold Coast ont aussi été retirés. Logeant actuellement dans un hôtel, il devra attendre sa comparution devant la Southport Magistrates Court le mardi 17 avril pour connaître son sort. Dans la soirée d’hier, la police australienne a également rencontré Brunette Louise, la responsable de l’équipe mauricienne d’athlétisme à Gold Coast. La police voulait aussi rencontrer Jessika Rosun, mais cette dernière n’était pas au village.

À noter que la date de départ de Kaysee Teeroovengadum en compagnie d’une partie de la délégation mauricienne était initialement fixée au 18 courant, soit au lendemain de sa comparution en cour.