Le club de Curepipe a organisé, en collaboration avec la Fédération mauricienne de kick-boxing et des disciplines assimilés (FMKBDA), des championnats nationaux pour les jeunes de 7 à 13 ans samedi dernier. La rencontre s’est tenue au gymnase James Burty David à Trou-aux-Cerfs. Rodrigues était également représentée par deux boxeurs en finale. L’objectif était de détecter de jeunes talents et de motiver les petits.
Une quinzaine de matches était au programme des finales samedi dernier. Certains boxeurs ont goûté à la compétition pour la première fois, tandis que pour d’autres, ils en étaient à leur deuxième ou troisième participation. Selon l’entraîneur du club de Curepipe, Clifford Hosseny, également membre du comité organisateur et du comité technique de la FMKBDA, la rencontre s’est déroulée comme prévu, plusieurs objectifs ayant été atteints. Des animations pour jeunes et enfants ont égayé la rencontre.
Trois combats féminins étaient au programme. C’est ainsi que Gwendoline Jeanneton de Port-Louis s’est imposée face à Tamira Racoosy de Flacq dans la catégorie -52 kg. Chez les garçons, en -65 kg, Luis Lunghin (Grand Baie) est venu à bout de son adversaire Bradley Siragally (Flacq). Deux matches se sont soldés sur un abandon, alors que dans la catégorie -37 kg, Yohan Legrand, de Pamplemousses, s’est imposé sur un arrêt médical de son adversaire Rodriguais, Jean Adriano Polimon.
« Tous les clubs ont répondu à l’appel et j’ai eu un bon soutien avec notre secrétaire de club également, Patrick Pierre. Nous ferons évidemment un suivi avec ces petits dans chaque club car ils représentent la relève. C’était satisfaisant de voir leur motivation et leur joie d’être sur le ring, d’autant qu’ils ont bénéficié du même traitement que leurs aînés en compétition », fait ressortir Clifford Hosseny.
Ce dernier ajoute que le kick-boxing n’est pas un sport dangereux pour les petits et que cela fait plaisir de voir les parents encourager leurs enfants à pratiquer cette discipline. Quant à Judex Jeannot, il a soutenu que quelques jeunes ont montré du potentiel, mais il y a encore du travail à faire pour les accompagner. Un championnat féminin devrait normalement être organisé prochainement. « Je remercie la fédération, nos sponsors, les clubs et boxeurs et tous ceux qui nous ont aidés », conclut Clifford Hosseny.