Un matin, vous vous réveillez, vous avez la langue marron, puis elle devient au fil des jours, foncée, noire en son milieu. Et ça ne fait qu’augmenter. Qu’est-ce qui se passe ? Quand la langue se met à parler, à nous transmettre un message, c’est le signe que quelque chose ne va pas pour elle, mais pas seulement ! C’est tout le tube digestif qui est atteint.
La langue devient noire, avec un drôle d’aspect chevelu. D’où le nom de « langue noire villeuse chevelue ». Rien de bien grave dans tout ça. Mais, qu’est-ce que c’est
? Et comment ça se soigne ?
La langue marron… puis noire
La langue devient progressivement foncée. En vous regardant dans le miroir, vous apercevez que votre langue est marron en son milieu. Un peu comme quand on a bu du café noir. Sauf qu’au fil des jours, ça continue et elle devient noire.
Et la coloration est de plus en plus nette. Vous avez l’impression d’avoir mangé du charbon. Si vous attendez encore, vous allez voir sur votre langue se former comme une sorte de mini-chevelure. Ce sont vos papilles qui sont devenues hypertrophiées et qui donnent cet aspect de « moumoute ». Pas drôle quand ça arrive ! Cela ne fait pas mal, mais il y a plus esthétique…
La bouche : un écosystème fragile
En fait, il en est de votre cavité buccale, comme d’un écosystème. Toute une flore l’habite. Des germes précieux grâce auxquels tout l’équilibre de la flore est préservé. Savez-vous que notre organisme compte plus de germes extérieurs, que de nos propres cellules ? Sans tous ces germes, on ne pourrait pas vivre. Et cet écosystème existe aussi dans notre bouche.
Seulement voilà, comme dans le cas de certaines pollutions, la flore de notre cavité buccale peut se trouver agressée, déséquilibrée.
Si le PH de notre langue devient trop acide, les germes qui maintiennent cet équilibre vont être détruits. La coloration de la langue (et en particulier l’apparition d’une langue noire) en sera l’un des symptômes.
C’est quoi ?
Le syndrome de la langue noire ou de la langue noire chevelue, correspond à l’allongement des papilles sur le dos de la langue. L’écosystème étant perturbé, un champignon prolifère. Il s’agit donc d’une mycose. Le champignon responsable est la plupart du temps un Candida : le Candida geotrichum, de son petit nom.
Ce syndrome de langue noire apparaît le plus souvent à la suite d’un traitement antibiotique, d’un traitement immunosuppresseur ou d’une maladie où l’immunité est fortement diminuée, comme un VIH, par exemple. Ou encore quand existe une maladie auto-immune.
Il faut savoir que ce n’est pas que la langue qui est atteinte par ce Candida, mais tout le tube digestif (la langue n’étant que la partie visible du tube digestif). On ne le sent pas. Cela ne fait pas mal, ne gêne pas à la déglutition. Au pire, on peut avoir une sensation de bouche pâteuse. Il arrive qu’un traitement de radiothérapie centrée sur la gorge ou la langue, engendre la survenue d’une langue noire.
Comment guérir ?
Sachant que le Candida responsable de cette langue noire, est apparu, à cause d’un déséquilibre de la flore buccale, le traitement consistera donc à retrouver le bon équilibre.
Pour cela, il faudra arrêter tout ce qui peut perturber cet équilibre.
Si ce sont les antibiotiques qui sont en cause, il faudra les arrêter (lorsque cela est possible, évidemment, et sur l’avis du médecin).
Si c’est un abus de bains de bouche qui est en cause (cela arrive parfois ! Trop de bains de bouche, ou des bains trop concentrés), alors il faudra les diminuer.
Les traitements
Une fois les traitements responsables du déséquilibre de la flore buccale arrêtés, il va falloir éliminer le champignon. Pour cela, un traitement antifongique peut être nécessaire. Après l’arrêt des antibiotiques, le médecin peut vous prescrire un traitement antifongique par la bouche. Vous appliquerez cet antifongique en bains de bouche.
Lorsque l’immunité est en cause, les cures d’antifongique devront se répéter, pour éviter les rechutes.
Autrefois, on soignait la langue noire avec du bicarbonate. Cela permettait de rétablir l’équilibre et d’atténuer l’acidité de la bouche.
Prendre soin de sa bouche
On le sait, une bonne hygiène dentaire, ça passe par un brossage régulier des dents.
Mais une bonne hygiène buccale, ça passe aussi par un brossage régulier de la langue. Pourquoi ? Lorsque vous mangez, des dépôts de nourriture se forment sur la langue. Ils ne s’évacuent pas forcément. Ces fragments de nourriture sont retenus sur la langue, par les papilles, légèrement saillantes. Se produit alors un phénomène normal de putréfaction. Et c’est cela aussi qui donne la mauvaise haleine ! Cette putréfaction produit des composés sulfonés volatiles qui sont des esters. C’est ça qui sent mauvais !
Pour éliminer ces produits de putréfaction, il est donc nécessaire de se brosser la langue, au moins deux fois par jour, à chaque fois que vous vous brossez les dents.