Photo Adobe Stock

Le Road Traffic Amendment Bill a voté avec amendements à l’Assemblée nationale hier soir. La conduite sous l’influence de drogues est désormais un délit à Maurice. En effet, Sur le fond, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, avance que les amendements apportés « sont importants » pour changer l’ADN des Mauriciens s’agissant de leur manière de conduire.

« Lorsque nous analysons la manière de conduire des Mauriciens, nous devons nous inquiéter », explique Nando Bodha, ajoutant que cette façon de conduire « est inscrite dans l’ADN des Mauriciens ». Selon lui, les lois « ne peuvent être souples » mais doivent pouvoir « donner des résultats ». S’il dit comprendre les inquiétudes de ceux qui se sont exprimés sur ce projet de loi, il avance que les mesures permettront de « changer la culture de conduite des Mauriciens ». Il indique que les amendements apportés « sont inspirés des lois britanniques » et avance que « l’expertise étrangère a été perçue pour ces amendements ». Et d’affirmer que les nouvelles lois « sont dures » mais que changer l’ADN des Mauriciens est « une priorité ».

Plus de détails sur le Le Road Traffic Amendment Bill voté avec amendements dans l’édition du Mauricien du 15 mai.