L’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) se retrouve avec un cas de trafic de drogue assez surprenant après la découverte d’environ 910 grammes d’héroïne valant Rs 13 650 000. La drogue était cachée sous terre. C’est un témoin qui a contacté l’ADSU de la Metropolitan Division mardi pour refiler l’information. Mais l’individu n’a pas souhaité accompagner la police sur les lieux pour montrer où exactement se trouvait l’héroïne. « Mo lavi an danze si bannla trouv mwa avek zot », a-t-il laissé comprendre à un haut gradé. Ce dernier a dépêché une équipe dans un buisson près du Domaine du Moulin à Goodlands y où la police a déterminé un périmètre, suivant les instructions de leur informateur.

Munis de pioches et d’autres outils, ils ont commencé à creuser. Entre-temps, quelques policiers ont été appelés à monter la garde dans les alentours et à interpeller tout individu suspect rôdant dans les alentours. Finalement, l’ADSU a découvert un sachet en plastique de couleur noire qui était scellé. En l’ouvrant, elle a vu que celui-ci renfermait neuf autres petits sachets contenant une substance soupçonnée d’être de la drogue.

Un photographe de la police a pris des clichés des lieux de la cachette et de la drogue. La police a monté la garde pendant quelques heures, mais personne ne s’est pointé. Finalement, les sachets en plastique ont été apportés aux Casernes centrales où un “field test” a confirmé qu’il s’agissait bien de l’héroïne. Un échantillon a été envoyé pour analyse au Forensic Science Laboratory. Entre-temps, des éléments du Scene of Crime Office ont prélevé des empreintes sur les emballages de drogue. À ce stade, les enquêteurs soupçonnent un réseau de drogue dans le nord d’être derrière l’importation de cette drogue. Mais il n’y a eu aucune interpellation pour le moment.

Ce n’est pas la première fois que l’ASDU déterre de la drogue car en août 2012, environ cinq kilos de drogue avaient été découverts dans des circonstances quasi similaires dans la forêt de Forbach, toujours au nord. C’était dans le cadre de l’enquête sur le démantèlement du réseau de Rudolf Derek Jean Jacques, alias Gro Derek. Ce lieu n’est pas très loin du Domaine du Moulin à Goodlands. Dans le cas présent, les enquêteurs tentent également de faire le lien avec une affaire remontant au 22 novembre de l’année dernière où des liasses de billets de Rs 25 à Rs 1 000 avaient été retrouvées brûlées dans un sac en plastique, dans un champ de cannes à Daruty. Le tout d’un montant d’environ Rs 500 000.

La Criminal Investigation Division (CID) de Goodlands soupçonnait qu’il s’agissait de l’argent provenant d’un trafic de drogue car les billets étaient en rouleaux. Jusqu’à présent, cette affaire demeure toujours un mystère. Cependant, la police soupçonne que c’est le même réseau qui est derrière la cachette de Rs 13,6 M d’héroïne. L’enquête se poursuit sous la supervision du DCP Choolun Bhojoo.