Photo illustration

Le procès intenté au Rodriguais Jean Alex Ravina pour le meurtre de sa concubine, Anne-Marie Casimir, a été entendu devant les Assises. Il a plaidé coupable. La sentence sera prononcée le 27 mars. Cette affaire remonte à 2014. Le corps sans vie  d’Anne-Marie Casimir,une jeune maman de 23 ans habitant Montagne-Goyave, à Rodrigues, avait été retrouvé sur la route principale de Dans Bébé, non loin de son lieu de résidence.

La police avait arrêté Jean Alex Ravina, son ex-concubin et de qui elle vivait séparée depuis deux ans pour cause de violences domestiques. Jean-Alex Ravina n’aurait pas supporté qu’Anne-Marie abandonne leur fille unique de huit ans afin de rencontrer son nouvel amant.«Mo tial laba.Mo pa finn truv li e mo ti gagn enn koler parski li finn kitt mo tifi lamem ek li al traine », avait-il expliqué aux enquêteurs.

Il avait surpris la victime et son nouveau copain et avait attendu qu’ils se séparent avant de s’en prendre à la mère de sa fille de huit ans. La jeune femme aurait alors tenté de prendre la fuite dans les bois. Après l’avoir rattrapée, Jean Alex Ravina lui a asséné un coup de couteau dans le dos avant de la projeter à terre. Il devait ensuite lui infliger d’autres blessures au visage en trois occasions à l’aide de pierres jusqu’à la défigurer. Il l’a ensuite abandonnée dans une mare de sang.