Ces quelques relevés puisés du dernier rapport établi par Statistics Mauritius Economic and Social Indicators Issue n° 1230 «Population and Vital Statistics », rendu public le 11 mars 2016, révèlent pour l’année 2015 une situation qui mérite des interrogations et des prises de position fermes. La présentation des chiffres comparatifs n’a pas pour but de venir ternir les services mauriciens des ministères de la Famille, de la Santé et de la Sécurité Sociale concernés qui travaillent auprès des femmes enceintes et des enfants nouveau-nés. Ce même rapport vient souligner, une fois de plus, l’urgent problème du vieillissement de la population : « Between 1972 and 2015, there has been a decline in the proportion of children in the age group 1-14 while the proportion of old persons aged 60 and above has increased steadily… ageing will affect pension schemes and there will be increasing demand on health care ».
Dans notre République qui a un urgent besoin d’un taux de naissances plus élevé, les chiffres de naissances à Maurice comparés à ceux d’autres pays tracent les chemins où un travail important doit être effectué pour réduire le taux de décès des nouveau-nés.