RAMAAS — RAMESHWAR GUJADHUR

Tira profit de sa première ligne pour s’emparer de la position tête et corde, mais se montra ardent dans le premier tournant vu qu’il fut quelque peu repris par son jockey et céda facilement le commandement. S’infiltra à la corde dans la ligne droite finale, mais en raison de sa débauche d’énergie initiale, il lui manqua de punch pour finir.


ROMAN SILVANUS — SHIRISH NARANG
Possède de la tenue et fut desservi par le train d’enterrement de Seven League Boots, d’autant qu’il évolua parmi les derniers. Vu que Prince Ariano n’avançait pas devant lui avant le dernier virage, il dut attendre la ligne droite finale pour faire son effort. Conclut honorablement, mais ne put inquiéter le vainqueur.