Le parti éco-socialiste Rezistans ek Alternativ a, une fois de plus, dit son engagement pour la protection et la préservation de notre environnement, lors de sa conférence de presse, à Moka.

Prenant la parole, les deux membres David Sauvage et Ashok Subrondu du comité national du parti ont fait le point sur plusieurs sujets, dont l’octroi d’un EIA Certifi cate au groupe NMH pour la construction d’hôtels aux Salines de Rivière- Noire ainsi que l’avenir de l’industrie sucrière. David Sauvage demande que les choses se fassent en toute transparence. Lors de la conférence de presse, il s’est exprimé sur le EIA Committee tenu vendredi dernier, où ReA était convié.

“Ce n’est pas une rencontre que cosmétique. Il faut plus de transparence et l’on doit, par exemple, savoir qui siégera sur le board”, a-t-il précisé. Rezistans ek Alternativ et le syndicat des pêcheurs ont par ailleurs été invités à participer au public comment dans le sillage de l’EIA Licence pour un business de bateaux de croisières touristiques à Saint Brandon. “Nous ne pouvons rien faire sans qu’il y ait de recherches fi ables autour”, dit David Sauvage. Dans le volet sucre, Ashok Subron demande que l’industrie sucrière soit transformée en une industrie fair trade.

Ce dernier s’est aussi dit triste de la tournure des choses dans le Sud avec l’octroi de plusieurs EIA Licences aux hôtels. “Il y a un désastre terrible”, a-t-il dit. Selon lui, l’on devrait se concentrer davantage sur la création d’une seule et même entité qui s’occuperait des terres de l’État. “Il faut créer une Optimal and Sustainable Land Utilisation Authority”, précise-t-il. Et d’ajouter: “Nou bizin get nou later, nou losean. Se sa nou priorité.”