RUGBY—NOUVEAU DTN: En quête de la médaille d'or avec Jean Baptiste Gobelet

La RUM (Rugby Union Mauritius) a dévoilé le nom du nouveau directeur technique national, en la personne de Jean Baptiste Gobelet. C'était mercredi lors d'une conférence de presse qui a eu lieu dans les locaux d’Apavou Immobilier à Ébène.
L’ancien international Jean Baptiste Gobelet compte 105 matchs en Top 14 en France et est devenu en deux fois champion de France (2005 et 2006) avec le Biarritz Olympique. Il est parmi ces rugbymen qui ont touché chaque sélection depuis les juniors aux seniors (à 7). Avec plus d’une centaine d’essais à son actif, il a su poser son empreinte dans le rugby français.
Il aura pour principal objectif d’emmener la sélection locale sur la plus haute marche du podium lors des Jeux des îles 2019 à Maurice. « On a eu de longues conversations car il voulait s’investir au maximum dans ce nouveau projet. L’objectif principal pour les JIOI 2019 reste l’or », déclare le manager de RUM, Christophe Cariou, qui indique que Jean Baptiste Gobelet a voulu avoir simplement la moitié de son salaire et que l’autre moitié soit utilisée afin de former des formateurs et des éducateurs. « Il nous a confirmé son envie de travailler et non venir comme touriste. Pour moi, ce geste est synonyme d’ambition », ajoute le manager de RUM.
La RUM compte créer des championnats de 4-6 équipes en juniors, seniors, et s'investir davantage au niveau féminin. « Le rugby à Maurice commence à se développer, nous souhaitons organiser des tournois afin que le public trouve plaisir dans ce sport. Au dernier World Club 10s qui a eu lieu au stade d’Anjalay, on a pu voir la ferveur des Mauriciens pour cette discipline et cela nous encourage à faire beaucoup mieux pour l’avenir », souligne Christophe Cariou.
Cependant, malgré le recrutement d'un DTN et les projets de la RUM, le rugby n’a toujours pas de structures adéquates afin d’opérer à Maurice car les matches se déroulent sur les terrains de foot. « On a déjà eu des réunions avec le ministère de la Jeunesse et des Sports afin de réaliser le projet d’un stade de rugby à Quartier Militaire. Mais nous attendons toujours une réponse. Pour l’instant, on est obligés de se contenter du stade Anjalay et du terrain du Dodo Club », nous déclare le président du RUM, Kevin Venkiah.
En vue des JIOI 2019, la RUM aura pour principal partenaire le groupe Apavou pour l'accompagner dans ses projets.