SERVICE PUBLIC—EAU: Un système d’affermage pour bientôt

Un système d’affermage pour le secteur de l’eau sera bientôt mis en place par le ministère de l’Énergie. Une rencontre entre les membres de l’Assemblée nationale s’est d’ailleurs tenue à ce sujet.
« Ce système d’affermage démontre notre détermination à améliorer la fourniture d’eau dans le pays », a soutenu Ivan Collendavelloo, ministre de l’Énergie, lors d’un atelier de travail tenu jeudi matin au Méridien sur le thème Gender mainstreaming in the water and wastewater sectors. Le but de l’atelier de travail était de proposer des indicateurs pour redresser la situation dans ces deux secteurs à Maurice s’agissant du genre. Une experte dans le domaine est en ce moment à Maurice et travaille avec les techniciens de la CWA pour des suggestions qui seront faites à ce sujet.
Ivan Collendavelloo indique que la Central Water Authority a mis en place un système pour assurer la fourniture d’eau à ses abonnés 24 sur 7. Il fait ressortir qu’en ce moment, 211 000 familles reçoivent une fourniture d’eau sans interruption, contre 161 000 dans le passé. Toujours dans l’élan d’améliorer la fourniture d’eau, le ministre a mentionné la réhabilitation de deux réservoirs, La Ferme et La Nicolière, au coût de Rs 210 millions.
Par ailleurs, souligne Ivan Collendavelloo, certaines politiques ont été conçues pour soutenir les groupes vulnérables. En ce moment, 63 000 familles sont ainsi exemptées du paiement de la facture d’eau. « Les groupes vulnérables sont principalement les femmes car elles souffrent le plus dans le pays », dit-il.
Au sujet de l’égalité des genres à la CWA, Ivan Collendavelloo avance que la main-d’œuvre de l’organisme compte 42 % de femmes dans différents départements. Le volume de travail qu’elles effectuent est considérable, dit-il. Mais il concède qu’il faut réduire l’écart qui existe entre les hommes et les femmes dans le secteur de l’eau et du traitement des eaux usées. En ce moment, précise-t-il, il y a parité entre hommes et femmes au conseil d’administration de la CWA.
Cet atelier de travail a aussi vu la participation de la ministre de l’Égalité des genres, Fazila Daureeawoo, qui a annoncé la venue d’une équipe indienne pour la formation aux fonctionnaires pour qu’il y ait plus d’égalité dans les divers ministères. Elle fait ressortir qu’un comité de pilotage national a été mis sur pied à ce sujet. Fazila Daureeawoo indique que le travail n’est pas si facile car de nombreux ministères ont des difficultés. « Des Indiens formeront les officiers mauriciens et ces derniers pourront partager leurs connaissances avec les autres officiers ». Elle ajoute que l’amélioration de la vie des femmes ne concerne pas uniquement son ministère mais tous les autres. Elle avance que cinq ministères ont obtenu une somme de Rs 200 000 pour présenter des projets. « Ces cinq ministères ont élaboré des projets intéressants », dit-elle. A ce jour, tous les ministères ont reçu ce même montant pour le même exercice.
Par ailleurs, Fazila Daureeawoo soutient que les coupures d’eau affectent principalement les femmes car elles utilisent de l’eau pour divers travaux ménagers.