SEYCHELLES: Des filets de sécurité contre les requins vont être installés

Les Seychelles vont installer des filets de sécurité autour d'une plage prisée où deux touristes ont été tués par des requins le mois dernier, suivant les recommandations d'experts d'Afrique du Sud, indique l'un d'eux jeudi dans un rapport. Une interdiction de baignade sera maintenue jusqu'à la mise en place des filets, précise le rapport de Geremy Cliff, chef de recherche pour le centre sud-africain KwaZulu Natal Sharks Board à qui le gouvernement avait confié une enquête sur les récents accidents. Selon Geremy Cliff, le gouvernement cherche à ce que «toutes les précautions raisonnables soient prises pour éviter d'autres attaques».

40 requins capturés depuis la dernière attaque

Mi-août, un touriste britannique en lune de miel aux Seychelles avait été tué par un requin, peu après la mort d'un touriste français dans les mêmes circonstances et au même endroit. «L'examen approfondi des photographies des blessures révèle que de grands requins-tigres de près de quatre mètres sont responsables des deux attaques», poursuit Geremy Cliff dans son rapport. «Il est impossible de confirmer qu'un seul et même requin est responsable, mais nous ne pouvons l'exclure», ajoute-t-il. Depuis ces attaques, sur ordre du gouvernement, des pêcheurs ont attrapé quelques 40 requins dans les eaux de l'archipel de l'Océan indien, ajoute encore l'expert, précisant cependant que la plupart des espèces capturées ne représentent pas un «danger majeur» pour les humains.

Les attaques du mois d'août sont intervenues sur Praslin, la deuxième île (38 km²) d'un archipel qui en compte 115. Située à 44 km au nord-est de Mahé, Praslin abrite des plages paradisiaques. A la suite de ces accidents, l'Autorité de sécurité maritime des Seychelles avait interdit la baignade dans plusieurs baies de Praslin mais aussi dans plusieurs îles situées à proximité: Saint-Pierre, Curieuse. Des patrouilles avaient été mises en place, assurées par la police, l'autorité des parcs nationaux, des pêcheurs ou encore des établissements touristiques. Le tourisme de luxe est un des piliers de l'économie des Seychelles, notamment en terme de main d'oeuvre et de rentrée de devises étrangères.