Un vigile carbonisé lors d'un cambriolage

ROSE-BELLE Dans la nuit d'hier à ce matin
Au fond, le Scrapped Metal Yard, situé à l'arrière du vieux moulin de Rose-Belle où le vigile Vinod Gungadoo a été agressé mortellement

Un tentative de cambriolage d'un gang engagé dans le business de la vieille ferraille a mal tourné dans la nuit d'hier à ce matin à Rose-Belle. Le bilan est lourd : un vigile, Vinod Gungadoo, 58 ans, habitant Plaine-Magnien, affecté au gardiennage d'un scrapped metal yard à l'arrière du complexe Le Vieux Moulin de Rose-Belle, a été retrouvé mort carbonisé ce matin sur les lieux de son travail. La victime portait également des traces d'agression à l'arme blanche à la tête et d'autres parties du corps. L'autopsie, qui devait être pratiquée en cours d'après-midi à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre (PMOC) par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, devra déterminer les causes du décès et l'heure de cette agression mortelle.

Les premiers renseignements glanés sur place par Le Mauricien auprès de sources policières autorisées confirment que très tôt ce matin, la police de Rose-Belle a été informée d'un crime commis à l'arrière de l'ancienne usine sucrière de la région, dans les environs du scrapped metal yard. L'un des responsables de ce commerce de vieille ferraille s'était rendu sur les lieux en vue de réapprovisionner le vigile pour le début de la matinée.

Aussitôt sur les lieux, les policiers ont pris la décision de les " cordon off " vu qu'ils se sont retrouvés avec un cas de " suspected foul play " sur les bras. Vinod Gungadoo gisait inconscient à même le sol dans l'enceinte du scrapped metal yard. Une partie de son corps portait de graves traces de brûlures. La victime avait été grièvement blessée à l'arme blanche (sharp instrument) à la tête et sur d'autres parties de son corps.

Les graves blessures relevées sur le vigile indiquent que plus d'un agresseur est impliqué dans ce crime odieux et que la victime a tenté d'offrir une résistance face aux intrus, qui se trouvaient sur les lieux en vue d'un cambriolage. À côté de la victime se trouvaient également une "fertiliser spraying machine" en partie carbonisée et des vieilles batteries avec des traces d'incendie.

À ce stade de l'enquête, les limiers de la CID de Rose-Belle soupçonnent que quand les cambrioleurs ont été surpris par Vinod Gungadoo, ils ont agressé ce dernier avec leurs armes. Avant de quitter les lieux, ils ont mis le feu à la machine d'épandage de fertilisants et aux batteries usagées tout en y jetant le corps du vigile dans une tentative d'éliminer des traces de l'agression criminelle initiale. Les conclusions de l'autopsie devront confirmer la séquence des événements.

Avant le transfert du cadavre de la victime à la morgue du Princess Margaret Orthopaedic Centre en fin de matinée, le médecin légiste de la police s'est rendu sur les lieux du crime en vue d'un premier constat. Des experts du Scene of Crime Office (SOCO) et du Forensic Science Laboratory ont également été dépêchés à l'arrière du Vieux Moulin de Rose-Belle en vue de prélever les indices susceptibles de confondre les agresseurs.

Les responsables de la CID du Sud affirment que ce crime est probablement l'œuvre d'un gang de voleurs de vieille ferraille opérant dans cette région. Le profiling des "habitual criminals in scrapped metal" a déjà été enclenché en vue des premières auditions des suspects quant à leur emploi du temps durant le week-end. Ils se disent confiants que les premières arrestations ne devraient pas tarder vu les premiers indices recueillis sur les lieux.