Sylvia Revat, la mère des fillettes agressées sexuellement, a comparu en cour de Curepipe, ce lundi 6 juillet. La police a objecté à sa libération conditionnelle. Sylvia Revat a donc été reconduite en cellule policière au Vacoas Detention Centre. Elle devra comparaître de nouveau le 13 juillet.

Deux charges provisoires pèsent contre la jeune mère de 33 ans. Elle est poursuivie pour « child ill-treatment » et « exposing child to harm ».

Cette habitante de Résidence Anoska a été confrontée à une reconstitutions des faits aujourd’hui.

D’autre part, le suspect Richard Perrine, soupçonné d’avoir agressé sexuellement la fillette de 3 ans, a comparu en cour ce matin. Il a par la suite été reconduit en cellule.