Le leader du Parti travailliste (PTr), Navin Ramgoolam, a répondu de manière sarcastique, hier, aux attaques faites la veille à son encontre par le Premier ministre Pravind Jugnauth, à Baie-du-Tombeau, en lançant : « Li pa konn danse, me li konn k.… »

Le Premier ministre l’avait pris pour cible lundi lors du lancement d’un projet de logements sociaux pour remplacer « la cite tol ». Navin Ramgoolam, qui a trouvé bizarre le suicide de plusieurs personnes, a observé qu’on ne lance pas de pierre sur un manguier sans mangues. « Le danger, c’est moi. Mo mem danze la. Se mwa ki pou aret li. Pena lot la », a-t-il lancé.

Concernant le rassemblement pacifique prévu par les partis de l’opposition devant le poste de police de Moka samedi après-midi, le leader du PTr a affirmé avoir reçu l’autorisation de la police hier. « Nous demandons aux participants de venir par leurs propres moyens avant l’organisation des grandes manifestations à partir de janvier », a-t-il dit.

Navin Ramgoolam et sa sœur participaient à une cérémonie de dépôt de gerbes organisée par le PTr sur le “Samadhi” de SSR qui est décédé le 15 décembre 1985 à l’âge de 85 ans.