« Nous écrirons aux instances internationales pour les informer qu’il n’y a pas de démocratie parlementaire ». C’est ce qu’a déclaré le leader du MMM, Paul Bérenger, lors de la réunion des partis de l’opposition parlementaire, tenue ce mercredi 25 novembre à Ebène.

Le leader de l’opposition, Arvin Boolell, le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, et le leader du PTr, Navin Ramgoolam, ont tous pointé du doigt l’attitude du Speaker, Sooroojdev Phookeer, et celle de la majorité. Notamment quand est évoqué le dossier Angus Road, enquête de la commission anticorruption concernant le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

« Pravind (Jugnauth) tente toujours de brouiller les pistes, de noyer le poisson dans l’eau », a commenté Paul Bérenger à ce sujet.

Après une quatrième Private Notice Question (PNQ) sur cette affaire hier, le leader de l’opposition a été suspendue pour deux séances pour avoir questionné l’expulsion du député Armance.

« Le Speaker ne les a pas seulement mis dehors », a relevé Xavier-Luc Duval, « il les a chassés de leurs bureaux. Tir zot loto, met lapolis a zot trous ». L’opposition devait relever qu’avec l’expulsion d’Arvin Boolell, il n’y aura pas de PNQ.

« Angus Road pe fer zot dimal », a observé Navin Ramgoolam. « Si l’enquête sur Angus Road était terminée, pourquoi le Serious Fraud Office (du Royaume-Uni) s’est penché dessus? »

Le leader du PTr s’est également insurgé contre la suspension du Whip de l’opposition, Shakeel Mohamed, pour quatre séances. A Xavier-Luc Duval de souligner que « Speaker napa tousel ladan », rappelant que l’appui du Premier ministre est requis pour « name » un parlementaire.

De fait, l’opposition parlementaire avertira « l’IPU (Inter-Parliamentary Union) le Commonwealth, la francophonie », a indiqué Arvin Boolell. Qui a rappelé avoir logé une affaire en cour par rapport à l’utilisation de son bureau de leader de l’opposition.

« Dévier l’attention ».

Par ailleurs, l’opposition a sympathisé avec la famille de la Woman Police Constable Dimple Raghoo, tuée lors d’une opération de l’unité antidrogue hier.

Navin Ramgoolam devait relever que le trafic de drogue aurait connu une hausse sous le présent gouvernement. « Mem dan Covid nou trouv ladrog pe vini ».

« La drogue fait des ravages; pe koz ladrog sintetik ki pe fini nou bann zenes« , a rajouté Arvin Boolell. « Le gouvernement n’a pas de volonté politique d’aborder le problème de drogue et de prendre des mesures pour protéger les enfants. Surtout quand le Children’s Bill est débattu au parlement ».

De son côté, Xavier-Luc Duval a souligné que « le dossier de la peine de mort est remis sur le tapis juste pour dévier l’attention ».

Concernant les élections villageoises, les leaders des partis de l’opposition parlementaire ont félicité « les camarades élus malgré les énormes moyens financiers déployés par le gouvernement ».

D’autre part, Navin Ramgoolam a affirmé avoir rencontré Kistnen Soopramanien, décédé dans des circonstances troubles. « Li’nn dir mwa ki manier MSM koronpi, ek li’nn dir mwa li pou rezwenn mwa » pour lui donner des informations. « Sa mort est bien suspecte », a soutenu le leader du PTr.

Ils ont également adressé leurs félicitations au nouveau président des Seychelles, Wavel Ramkalawan.