Dans la démarche de réduction de personnel des entreprises, des demandes de licenciements ont été présentées devant le Redundancy Board, le mardi 9 juin.

Parmi les demandes soumises ce matin, le dossier d’une trentaine d’employés de BH Services Ltd. Neuf d’entre eux sont membres de la Private Sector Employees Union.

« Je suis une mère d’un bébé d’un an. Je me retrouve sans emploi. Pendant le confinement nous avons été payés pour les mois de mars et d’avril, puis plus rien », a indiqué une employée de la BH Services. Cette dernière indique que plusieurs plaintes ont été déposées vainement au ministère du Travail.

Jean-Yves Chavrimootoo, représentant syndical des neuf membres de la PSEU, a indiqué les procédures légales n’ont pas été suivies par l’employeur à la rupture des contrats. *

Le syndicaliste réclame les mois de salaire impayés et trois mois par année de service. Ce dernier demande aussi que les propriétés de l’actionnaire soient saisies si besoin.

A savoir que c’est six sociétés qui sont passées devant le Redundancy Board, ce mardi.