Les regards étaient braqués à l’occasion de cette vingt-quatrième journée sur The Supertote Golden Trophy longtemps considéré comme une étape incontournable des partants du Ruban Bleu. En l’absence de Vettel qui est déjà donné comme le grand favori, l’écurie Rousset en a profité pour s’offrir un joli chèque grâce à Intercontinental qui a toutefois dû batailler dûr pour rsister au retour des Maingards de service, Solar Captain et Rudi Rocks. Johnny Geroudis qui était associé au vainqueur de l’épreuve principale, s’est offert le doublé — le seul du rendez-vous — grâce à Rear Admiral qui débuta sur une note victorieuse. Les autres victoires de la journée sont revenues aux autres établissements faisant partie des 7 premiers du tableau ainsi que Perdrau qui signait sa huitième victoire de la saison. L’écurie Merven qui est en tête du classement, a légèrement accentué son avance sur Foo Kune. Désormais Rs 200 300 les séparent.
En l’absence du favori pour le Maiden, Vettel, The Supertote Golden Trophy demeurait une belle épreuve à prendre, car elle représentait un cachet de Rs 445 000 au vainqueur. Si Prince Of Troy avait réussi le meilleur parcours cette saison avec 4 victoires en 5 sorties, il s’est fait rattraper par la classe de ses adversaires, car à l’arrivée, celui qui était donné comme le favori ne précéda que Code Rock. La victoire se joua entre Intercontinental et Solar Captain qui avaient fait leurs preuves à ce niveau. Le dernier mot revint au représentant de l’écurie Rousset qui avec sa lourde charge à gérer, démarra au moment opportun pour avoir le first run sur la monture de Bardottier dont il contint l’assaut jusqu’au bout.
Code Rock fut sollicité pour s’emparer du commandement devant Solar Captain qui condamna Intercontinental à son extérieur sur les premiers 600 mètres avant que le favori ne parvienne à trouver les barres en deuxième position. S’il avait pour habitude de se montrer ardent, l’élève de Gilbert Rousset courut plus relax cette fois dans le dos de Code Rock qui se montra très entreprenant sur la premère moitié du parcours. Entamant la montée pour la première fois, le peloton évolua en file indienne, mais seul Prince Of Troy se retrouva à l’extérieur. Il évoluait sur l’arrière-main d’Acuppa qui était quatrième. Rudi Rocks était en avant-dernière position devant Bastille Day. Code Rock imprima une allure régulière. Intercontinental le suivit comme son ombre et, de ce fait, creusa l’écart sur Solar Captain qui comptait environ 3L de retard au début de ladescente. Prince Of Troy fut soumis à un premier effort à ce moment de la course pour se rapprocher à l’extérieur d’Acuppa. Rudi Rocks fut déboîté au poteau des 800m pour se placer dans son dos. Sentant la présence du favori sur son flanc gauche, Bardottier referma le gap qui le séparait d’Intercontinental. Ce dernier quitta la corde à 400 mètres de l’arrivée. En quelques foulées, il déborda Code Rock pour tourner en tête. Prince Of Troy fut lancé au milieu de la piste, mais contrairement à ses précédentes sorties, il n’avait plus de gaz pour finir. Solar Captain s’amena à l’intérieur d’Intercontinental, mais il pencha sur sa droite, gênant Acuppa qui tentait de s’infiltrer à son intérieur. Rudi Rocks dut, lui, forcer Prince Of Troy à l’extérieur afin de pouvoir continuer sa progression. C’est Solar Captain qui se montra le plus menaçant à l’encontre du cheval de l’écurie Rousset, mais ce dernier puisa dans ses réserves pour s’imposer d’une encolure.
Le plus malheureux de la course ne fut autre que Bastille Day, car le passage qu’il convoitait à la corde se referma devant lui avec le changement de ligne de Code Rock. Victoire le reprit et tenta de passer à l’extérieur du cheval de l’écurie Maigrot, mais il fut cette fois gêné par son compagnon d’écurie qui avait été incommodé par Solar Captain. Tentant cette fois de passer à l’extérieur d’Acuppa, Bastille Day dut cette fois être repris à l’intérieur de la monture de David. N’était-ce ces incidents, on peut penser que Bastille Day aurait pû largement prétendre à un podium.
Le départ de l’épreuve d’ouverture fut retardé d’une minute environ vu que Port Albert força sa stalle. Vite maîtrisé par son jockey, l’élève de Raj Ramdin intégra les boîtes à nouveau sans trop de difficultés et une fois le départ donné, il fut sollicité pour déborder The Sneaker et Jack Flash après moins d’un furlong. Pole Of Cold qui s’élançait de l’extérieur, continua sa progression pour lui ravir le commandement aux environs du Tombeau Malartic. Raga Muffin était cinquième en one off devant Fraser, Massive Impact, Beautiful Bhutan, Lucky Colour et Highland Jet respectivement. Le coursier de l’écurie Gujadhur imprima un train rapide pour creuser l’écart dans la descente. Au poteau des 600m, il comptait déjà environ 5L sur son plus proche adversaire. Ne voulant se laisser piéger, Bardottier déboîta sa monture à la rue du Gouvernement avant de se rapprocher à l’extérieur de Port Albert et Jack Flash qu’il accrocha sérieusement dans la dernière courbe. En tête, Pole Of Cold montrait des premiers signes de faiblesse à mi-ligne droite. Le peloton fonça sur lui avec comme chef de file The Sneaker. Ce dernier pencha sur sa droite à 150m de l’arrivée, gênant Jack Flash qui incommoda à son tour Port Albert et Fraser. Ce dernier dut être repris lorsque le passage à la corde se referma devant lui. Trouvé coupable de monte négligeante, Bardottier écopa d’une semaine de suspension et d’une amende de Rs 20 000. Le favori s’amena au milieu de la piste, mais il versa à l’intérieur et ne put être assisté comme il se doit. The Sneaker prit l’avantage à quelques dizaines de mètres de l’arrivée et il résista au retour de Lucky Colour jusqu’au bout.
Direct Approach promu
Il aura fallu attendre plusieurs minutes avant l’annonce des résultats officiels de la deuxième épreuve, car il y eut une objection de Johan Victoire arrivé deuxième sur Direct Approach contre le gagnant Imperial Palace pour interférence alléguée aux environs du poteau des 600m. En effet, en se rabattant à la corde, la monture de Ségeon gêna celle de Victoire qui dut être repris. Les RS s’appuyèrent sur le fait que le cheval de l’écurie Gujadhur refit beaucoup de terrain sur Imperial Palace pour rétrograder Imperial Palace au profit de Direct Approach. Ségeon fut aussi sanctionné d’une amende de Rs 25 000 pour cette faute. L’écurie Merven avait mis toutes les chances de son côté dans cette course en alignant trois partants. Cédric Ségeon avait opté pour Imperial Palace, laissant à Swapneal Rama le récent vainqueur Double Dash. C’est le troisième partant de cet établissement, Palm Of Peace qui fut le plus sollicité pour s’emparer de la position tête et corde dès les premières encablures. Tornado Man progressa graduellement sur son flanc gauche pour prendre le relais peu après le premier passage du but. Une fois les choses en main, Mark Neisius prit le soin de réduire l’allure au maximum. Direct Approach qui était huitième dans le dos du favori, améliora sa position dans la descente pour se retrouver sur l’arrière-main du meneur à 700 mètres de l’arrivée. Imperial Palace qui suivait dans son sillage, continua sa progression pour prendre le relais en tête à l’amorce de la courbe. Imperial Palace fit le trou pour aborder l’ultime ligne droite avec de solides prétentions avant de plafonner sur les derniers 50 mètres. Direct Approach et Tigger se rapprochèrent vivement, mais le but arriva à temps pour la monture de Ségéon. Cependant, trouvé coupable d’interférence, Imperial Palace fut rétrogradé à la deuxième place.
Ségeon se racheta et de fort belle manière sur C Major qui était aligné dans la cinquième épreuve disputée sur 2050m. Cette épreuve fut finalement réduite à un sprint sur 600 mètres à l’issue de laquelle, l’élève de Patrick Merven se détacha irrésistiblement. Druid’s Moon fut sollicité pour s’assurer d’obtenir la position tête et corde. C Major n’eut aucune peine à se placer dans son dos devant Why Worry qui avait à son extérieur Ghost Dog. La Foce ne précéda que Dunraven. Vu qu’il ne fut nullement inquiété, Rama prit le soin de réduire l’allure après 500 mètres de course. Ghost Dog en profita pour se rapprocher quelque peu tout comme Dunraven. Le rythme s’endurcit à la rue du Gouvernement où C Major était déjà sur l’arrière-main de son compagnon d’écurie qu’il accrocha dans le dernier virage. En quelques foulées, C Major prit l’avantage, mais Ségéon continua son effort en espérant gagner avec une bonne marge afin que son cheval soit pénalisé au maximum au handicap pour chercher son ticket dans la Maiden Cup où la priorité sera donnée aux chevaux détenant un Rating minimal de 65. C  Major s’imposa par un peu moins de 3L devant Ghost Dog.
La belle série continue pour l’écurie Perdrau. Après son doublé réussi lors du dernier week-end de courses, cet établissement s’est signalé hier grâce à How Many To Won qui obtint une juste compensation après avoir joué de malchance à sa dernière sortie avec Keagan Latham en selle. Confié cette fois à Rye Joorawon, l’élève d’Alain Perdrau ne se laissa pas piéger, car ayant évolué en one off, il prit le first run sur ses principaux adversaires pour s’imposer assez facilement. Night Club mit à profit son bon pas initial pour surmonter le handicap de sa ligne extérieure et se porter en tête devant Piquet. How Many To Won suivit en troisième position à l’extérieur de Ruby King qui précéda Bronco Buster, Darcy’s Arcy, Assogia Wood, Pablo, Make My Grey et Single Tempo, parti lentement. Parti sur de bonnes bases, Night Club réduisit quelque peu l’allure au bas de la descente. Cela permit à Piquet de refaire une partie de son retard sur le meneur. How Many To Won en fit de même et déborda le cheval de l’écurie Maingard à 400 mètres de l’arrivée avant d’accrocher le meneur à l’entrée de la ligne droite. Darcy’s Arcy était alors dans le dos de Ruby King qui était quatrième côté corde. L’issue ne fit pas longtemps de doute. En quelques foulées, How Many To Won prit l’avantage et sous la conduite de Joorawon, il maintint le rythme pour résister avec une certaine assurance au retour de Ruby King.
Rear Admiral débute victorieusement
L’attente n’a pas été longue pour Rear Admiral qui effectuait ses débuts sur notre turf dans The Supertote Off Course Trophy. Ce gris de 4 ans obtint un parcours en or de sa deuxième ligne pour offrir à l’écurie Rousset sa 27e victoire de la saison. Rear Admiral prit un bon départ contrairement à la nouvelle unité de l’écurie Perdrau, Maverick, qui s’élançait à son intérieur. Lord Al se montra également rapide et il se plaça vite aux avant-postes. Starspandledbanner vint se placer sur l’arrière-main du meneur qui imprima une allure régulière. Rear Admiral était suivi par le favori Bingelela qui avait sur son flanc gauche Mighty Fine. Vinrent ensuite Maverick, Match Play, Celestial Wind, One And Only et Variant. Ce dernier commença sa progression à la route en one off avant d’aborder la dernière courbe en épaisseur. Il accrocha vite Lord Al et Rear Admiral, mais ne fut pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout. En revanche, le gris de l’écurie Rousset qui avait obtenu un meilleur parcours sortit un joli coup de reins lorsque Geroudis lui demanda un effort pour forcer la différence. Le favori se fit coiffer pour la troisième place par Match Play.
L’écurie Serge Henry continue son petit bonhomme de chemin. Hier, elle s’est signalée grâce à Beacon Flare qui confirma ses progrès aperçus deux semaines plus tôt où il avait terminé le plus fort. Dans un champ composé de cinq chevaux seulement, on prévoyait qu’il allait moins décroché cette fois. Lancewood  se montra le plus prompt à l’ouverture des boîtes et se plaça en tête devant Besugo qu’on attendait de voir dans cette position. Arabian Empire se plaça sur l’arrière-main du meneur, tandis que Clear As Day Light était quatrième devant Beacon Flare. Nullement inquiété, Jean Roland Boutanive sut doser les efforts de sa monture avant d’accélérer le rythme à 600 mètres de l’arrivée. Le futur gagnant déboîta au poteau des 400m avant de foncer sur ses adversaires à l’entrée de la ligne droite finale. Lancewood se montra très accrocheur sous la conduite de Boutanive, mais Beacon Flare grignotta du terrain à vue d’oeil pour le surprendre dans les dernières foulées. Dereck David fut trouvé coupable d’avoir utilisé sa cravache de manière excessive sur la fin et écopa d’une amende de Rs 20 000 sous le règlement 160 A (g). Toutefois, les Racing Stewards n’ont trouvé rien à dire sur son style peu académique dans la ligne droite.
Robbie Burke ne fut pas en reste hier. Muet pour ses trois premières montes de la journée, l’Irlandais fit mouche dans la huitième épreuve où il était associé à Ryder Cup avec lequel il comptait déjà trois victoires. Le point d’interrogation demeurait sa neuvième ligne vu qu’il y avait pas mal de chevaux rapides à son intérieur et qu’il était à sa première tentative sur 1500m. Burke sollicita sa monture dès l’ouverture des stalles et prit le train à son compte sans réelle opposition de ses adversaires. Pilot vint se placer sur son arrière-main. Umhlanga était troisième à l’intérieur de Dynastar devant Mr Wolf, Rich Strike qui en se rabbattant à la corde gêna The Money Is Yours et Generous Gent. Dereck David fut infligé d’une amende de Rs 20 000 pour monte négligeante. Le coursier de l’écurie Rousset fut gêné une deuxième fois suite au mouvement vers l’intérieur d’Admiral Cup. Saziwayo fermait le cortège. Les choses se précisèrent à la rue du Gouvernement avec l’attaque de Dynastar qui s’amena en épaisseur. Burke ne broncha pas et attendit le poteau des 300m pour demander un effort à sa monture. Admirals Cup est celui qui fit la meilleure impression à l’entrée de la ligne droite, mais il ne se montra pas assez percutant. Saziwayo était encore en main, tandis que tous ses adversaires étaient déjà sollicités. Arena attendit le poteau des 200m pour commencer à lui mettre la pression. Le représentant de l’écurie S. Henry se rapprocha vivement et s’appliqua d’avantage lorsque son cavalier lui donna un coup de bâton à 75m du but juste après qu’il eut vu le jour. Cependant, le but arriva trop tôt pour lui. Les commissaires des courses ont décidé d’ouvrir une enquête sur la monte d’Arena sur Saziwayo. Elle se tiendra à une date ultérieure.
L’attente a été plutôt longue pour les propriétaires de Slinga Malinga. Ce dernier est parvenu, à l’issue d’une sage course d’attente, à vaincre le signe indien à sa onzième sortie pour sa troisième année de compétition au Champ de Mars. Liam fit un effort pour contourner les chevaux à son intérieur et s’installer à la corde. Ce faisant, il gêna Winter Skye et Hinting Time. Burke plaida coupable pour monte négligeante et fut sanctionné d’une amende de Rs 25 000. Dee Major progressa à l’extérieur pour prendre le relais en tête. Liam se montra ardent sur quelques foulées avant de se détendre dans la descente où le meneur fut rejoint sur son arrière-main par Winter Skye. Monsieur Dane qui avait hérité de la première ligne, déboîta aux environs du Tombeau Malartic, forçant Hunting Time à évoluer encore plus en épaisseur. Slinga Malinga en profita pour se rapprocher à son intérieur. Kalinago précéda Bali Mojo et Strike Again qu’on espérait voir dans une position plus avancée. En tête, Dee Major maintenait le cap. Burke attendit la fin de la courbe pour lancer Liam à la poursuite du meneur. Dans son action, il força Winter Skye à tourner encore plus en épaisseur. Les autres y compris le favori Kalinago abusèrent de la largueur de la piste. Slinga Malinga s’infiltra, lui, entre Dee Major et Liam que Burke s’attelait à redresser jusqu’à la mi-ligne droite. En quelques foulées, le pensionnaire de l’écurie Allet refit son retard pour s’imposer par une longueur devant Liam. Joorawon cessa de monter sur la fin. Cela coûta la troisième place à Kalinago qui se fit coiffer par Strike Again. Joorawon plaida coupable sous le règlement 160 A (h) for failing to ride his mount out to the end of the race. Il écopa d’une amende de Rs 20 000.