Ils ne seront que six au départ de l’épreuve principale de la 26e journée. Sur le papier, c’est September Wind qui se pose comme le favori après son retour victorieux lors de la 23e journée. Toutefois, les conditions de course risquent de ne pas être les mêmes et on pense Eskimo Roll largement capable de se racheter. En effet, si on regarde la dernière course de September Wind, on arrive à la conclusion que le hongre avait profité du fait que Hot Rocket et Bolting Cat se soient usés mutuellement à 600m de l’arrivée pour l’emporter dans un canter. Cette fois, il n’y aura pas de lutte prématurée, même s’ils sont deux à être capables de mener le peloton. La raison est que les deux chevaux proviennent d’une même écurie. Ils sont Eskimo Roll et Azapel. C’est à l’écurie Gujadhur de trouver la meilleure tactique pour repousser le challenge du cheval de l’écurie Rameshwar Gujadhur.
Azapel a été confié à Rye Joorawon, qui l’a déjà monté et qui a aussi remporté deux courses avec lui. C’était lorsque ce cheval défendait les couleurs de l’écurie Perdrau. Il est depuis passé chez Gujadhur et a couru la semaine dernière. De sa première course sous ses nouvelles couleurs, on retiendra qu’il courut quelque peu en désordre et qu’il versa à l’intérieur dans le parcours. Grâce à sa première ligne, il ne devrait pas éprouver de problème pour se placer dans le peloton de tête. Nous le voyons plutôt se placer dans le sillage d’Eskimo Roll que de mener la course. A lui maintenant de démontrer qu’il a bénéficié de sa course de la 25e journée pour courir en progrès.
Eskimo Roll reste sur une défaite, battu par Casey’s War le 25 août dernier. Placé à l’extérieur dans les stalles, il avait été contraint à courir à l’extérieur et s’était fait battre dans l’emballage final. À ce sujet, il faudrait faire ressortir qu’il rendait du poids à son vainqueur. Sa deuxième ligne lui offre la possibilité d’obtenir un meilleur parcours. Il ne sera pas surprenant de le voir prendre la tête des opérations. Il peut se le permettre vu qu’il n’est plus aussi ardent que par le passé. Aussi, comme Noel Callow a démontré la semaine dernière qu’il est capable de bien doser les efforts de sa monture dans la position tête et corde, on ne voit pas pourquoi il ne réussira pas dans sa tâche cette fois.
September Wind, au risque de déplaire à ses partisans, a, selon nous, remporté ses deux courses presque de la même façon. C’est-à-dire quand l’épreuve avait été lancée sur des bases élevées. Eskimo Roll, Azapel ou lui tenteront à coup sûr de conserver le maximum de ressources. L’écurie Rousset aligne aussi deux représentants, Honour In Gold, qui a été choisi par Johnny Geroudis, alors que Nishal Teeha sera en selle sur Sergeant Major. Ce dernier avait remporté ses deux courses avant de contracter un problème à un suspenseur. Ce qui fait qu’il n’a pas couru depuis la 8e journée. C’est un cheval qui peut bien faire sur sa fraîcheur mais qui pourrait se montrer ardent si jamais la course n’est pas rondement menée. En ce qu’il s’agit de Honour In Gold, sa candidature dans cette épreuve étonne, à moins que son entraîneur n’ait pensé qu’il y aurait beaucoup de rythme. Sur le sprint, on le voit difficilement tenir la dragée haute aux sprinters.
Royal Chalon revient à la charge et a été raccourci par rapport à ses dernières tentatives. Ce cheval est difficile à cerner sur ses dernières performances et il nous avait bien déçus le 8 septembre dernier. Selon nos renseignements, le jockey Donavan Mansour ne le tient pas en haute estime. Il est difficile de lui accorder une première chance mais une place demeure à sa portée. Maingard fait confiance au nouveau Arabian Empire, qui préfère généralement un parcours allongé mais qui est capable de bien faire sur le sprint. Il a été principalement entraîné au bord de la mer. S’il est vrai qu’il n’a pas été ridicule à l’heure des galops, on ne le pense pas capable de battre Eskimo Roll et September Wind à ce stade. Mais il a le droit de faire partie du quarté.