Le procès dans lequel Cehl Meeah, député et leader du FSM, est accusé d’avoir kidnappé une mineure (abducting child) a pris fin peu avant midi aujourd’hui, avec les dépositions de Raffick Goolfee, de la victime présumée, qui est maintenant âgée de 19 ans, et celle de sa mère. Après les plaidoiries des deux avocats, Me Abdool Raheem Tajoodeen pour la poursuite et Me Raouf Gulbul pour la défense, la magistrate Véronique Kwok Yin Siong Yen a annoncé qu’elle rendra son jugement le 30 août prochain.
La jeune femme a allégué que c’est Raffick Goolfee qui a tout manigancé pour que sa visite à l’hôtel Le Victoria en juillet 2010 pour aller rencontrer Cehl Meeah dans la chambre 216 fasse l’effet d’un scandale. « Tout le temps, j’avais informé mes parents et mes futurs beaux-parents savaient également ce que je faisais », a-t-elle soutenu en réponse aux questions de Me Gulbul. Elle a également fait ressortir qu’à aucun moment, l’accusé s’est mal comporté à son endroit. « Il m’a toujours respecté, » a-t-elle dit.
S’adressant à la Cour, Me Tajoodeen a fait remarquer que le père de la victime alléguée a dû être considéré comme un témoin hostile, étant donné que quand il était à la barre, il a donné une version des faits différente que celle dont il avait fait état quand il avait consigné une déposition contre l’accusé. Pour lui, la Cour doit prendre en considération que dans sa déposition à la police il avait relaté comment les choses s’étaient réellement passées.
Me Gulbul n’a pas été de cet avis. Selon son point de vue, ce qui est dit sous serment doit impérativement avoir préséance sur les « out of Court declarations ».