Photo archive : Agaléga

La presse indienne rapportant le premier budget du nouveau gouvernement de Narendra Modi, après sa victoire aux récentes élections générales, fait état des travaux en cours d’exécution dans l’archipel d’Agalega. La nouvelle ministre des Finances, Nirmala Sitharaman, n’a pas négligé les îles de l’océan Indien, y compris Maurice, Sri Lanka et les Maldives, sans oublier le Bhoutan et le Népal, dans la stratégie de contrer les velléités de la République populaire de Chine dans cette partie du monde.

Dans le budget présenté au Lok Sabha, vendredi, le Grant accordé par l’Inde à Maurie a presque doublé, passant à environ Rs 5,7 milliards. D’ailleurs, Maurice est le deuxième pays parmi les plus importants bénéficiaires de l’assistance financière de la Grande-Péninsule après le Bhoutan. Le quotidien Indian Express, passant en revue le budget, plus particulièrement le volet de l’aide financière, note qu’”India has moved towards building strategic assets in two Indian Ocean countries, Mauritius and Seychelles, as New Delhi signed agreements with them to develop “infrastructure” in two islands — one each in both nations”.

Il rappelle que l’accent est mis sur la stratégie maritime visant à renforcer India’s Footprint. Il fait également état des premiers détails du Memorandum of Understanding (MoU) entre l’Indfe et Maurice sur le développement à Agalega. “In Mauritius, India signed an MoU for improvement in sea and air transportation facilities at Agalega island. This pact provides for setting up and upgradation of infrastructure for improving sea and air connectivity at the Outer Island of Mauritius which will go a long way in ameliorating the condition of the inhabitants of this remote Island. These facilities will enhance the capabilities of the Mauritian Defence Forces in safeguarding their interests in the Outer Island”, note encore Indian Express.