Après le succès du DVD d’humour Tino, sorti l’année dernière, Alexandre Martin et Framework Digital Studio remettent ça avec Tino 2. Cinq figurants sont présents pour une histoire qui dure une cinquantaine de minutes et où le rire est au rendez-vous. Présentation.
Pour ceux qui auraient raté le premier opus, Tino (Alexandre Martin) vient de se marier avec sa promise, Tina (Sophie Jeanneton). Le bonheur du couple, ou plutôt de Tino, est cependant perturbé par ses beaux-parents qui, selon lui, s’immiscent trop dans sa vie de couple.
Après les péripéties de ce premier opus et une fausse couche, revoilà Tino dans un nouveau pétrin, cinq ans plus tard : en attendant l’accouchement de sa femme dans six mois, ses beaux-parents viennent vivre chez lui…
Malentendu.
Pendant tout l’épisode, Tino jongle avec les caprices de femme enceinte de Tina et les reproches incessants de ses beaux-parents. À la suite d’un malentendu, il est même contraint de partager le même lit que son beau-père.
Traité de pervers, de mari irresponsable et de bon à rien, Tino n’arrive plus à retrouver la joie. Son cas ne s’arrange pas lorsque son meilleur ami lui dit que sa femme risque de devenir exactement comme sa belle-mère lorsqu’elle sera plus âgée. À la suite d’un autre malentendu, il se met même à dos Tina…
Message.
Tino 2 plaira aux fans d’Alexandre Martin. Les dialogues, qu’il a lui-même écrits, sont percutants et servent admirablement l’histoire écrite par Roshan Rajkumar de Framework Digital Studio.
“Nous voulions, en sus de faire rire, attirer l’attention des gens sur ce problème, qui peut ronger la vie d’un couple. Le message est adressé aux beaux-parents : il faut laisser un couple vivre sa vie par lui-même”, souligne Alexandre Martin.
Lindsay et Chantal Moutien excellent dans la peau des beaux-parents exigeants, alors qu’Alexandre Martin et Sophie Jeanneton sont égaux à eux-mêmes.
Appel.
Alexandre Martin est actuellement sur tous les fronts. Il campe le rôle de Sylvestre dans Les Fourberies de Scapin, pièce présentée par Théâtralis, et est aussi à l’affiche de Komiko en délires depuis quelques semaines au Kafét@. Il y sera de nouveau à partir du 13 avril dans la suite de Fami Pa Kontan.
L’humoriste veut également sortir la suite d’Anatole cette année. À ce sujet, il tient à lancer un appel aux sponsors. “C’est un gros projet que nous avons. Nous voulons que la suite soit aussi réussie que le premier opus. Nous avons besoin de soutiens pour y arriver.”
Soulignons que Tino 2 est disponible à Rs 250, un peu partout dans l’île.