Alors que procès pour trafic de drogue intenté à Jean-Marc Yan Teck Ng Man King, alias Ballon, 45 ans, et de son jeune complice Muhammad Ashfaaq Khan Mohidinkhan, 19 ans, allait être pris sur le fond devant les Assises le 26 octobre dernier, l’affaire n’a pu être entendue. En effet, Mes Rama Valayden et Rex Stephen, qui défendaient Jean-Marc Yan Teck Ng Man King, ont indiqué n’avoir reçu aucune instruction de leur client et se sont retirés de l’affaire alors que le DPP a à la dernière minute décidé d’amender la charge qui pèse sur Mohidinkhan. Compte tenu du calendrier déjà établi des Assises pour cette année, le procès a été fixé pour être entendu du 29 février au 4 mars 2016.
Comme prévu après plusieurs renvois, bien que le procès dans l’affaire Mohidinkhan eût été fixé pour cette année, ce n’est qu’en février 2016 qu’il sera entendu. Le complice Jean-Marc Yan Teck Ng Man King, qui n’est toujours pas représenté, devra se trouver un homme de loi pour une nouvelle comparution fixée au 18 novembre. Entre-temps, les avocats d’Ashfaaq Khan Mohidinkhan, Mes Vikash Teeluckdharry et Poonum Sookhun-Teeluckdharry, ont réitéré leur demande pour que des détails relatifs à la nouvelle charge leur soient communiqués. Rappelons que le 26 octobre dernier, soit le jour où l’affaire allait être prise sur le fond, l’avocat du Parquet, Me Jean Michel Ah Sen, a informé la Cour de son intention d’apporter un changement à la charge qui pèse sur Mohidinkhan. Alors qu’il était poursuivi pour « offering drug for sale », il répond désormais d’une charge de « possession for selling ».
Cette affaire remonte à 2012. Jean-Marc Yan Teck Ng Man King, alias Ballon, était engagé dans l’importation de fruits de mer et faisait des allers-retours entre Maurice, Madagascar, l’Afrique du Sud et l’Inde. Cet habitant de Beau-Bassin tenait également un entrepôt au port franc alors que son intermédiaire, Muhammad Ashfaaq Khan Mohidinkhan, était gérant d’une boutique à Plaine-Verte. Ce dernier essayait d’écouler l’héroïne que l’homme d’affaires lui faisait parvenir. Ayant eu vent de ces activités, les officiers de l’ADSU ont surveillé les deux suspects avant d’intervenir lors d’une opération de livraison. Jean-Marc Yan Teck Ng Man King et Ashfaaq Khan Mohidinkhan ont été pris la main dans le sac et leurs domiciles ont ensuite été perquisitionnés. Les enquêteurs n’ont rien trouvé de compromettant chez Ashfaaq Khan Mohidinkhan, mais un kilo d’héroïne avait été découvert chez Jean-Marc Yan Teck Ng Man King.