– Le président de la République, Pradeep Roopun, donnera lecture du discours-programme dans l’hémicycle.

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui est rentré au pays hier matin, rencontre cet après-midi les parlementaires de la majorité afin de faire le point sur le discours-programme, qui sera lu par le président de la République, Pradeep Roopun, demain après-midi. Alors que les derniers discours-programme avaient été présentés au Vaghjee Hall en présence des ministres et parlementaires, des hauts cadres de la fonction publique, des représentants du secteur privé et de nombreux invités, c’est au sein de l’hémicycle se déroulera la cérémonie.

Le président passera en revue une garde d’honneur devant l’hôtel du gouvernement avant de faire une entrée solennelle jusqu’à l’hémicycle où il donnera lecture du discours-programme. « Tout est prêt », faisait-on comprendre ce matin au gouvernement sans toutefois dévoiler les éléments du discours-programme. Toutefois, on fait ressortir que le discours reprendra les grands thèmes du manifeste électoral de l’Alliance Morisien, à savoir l’économie, le social, l’environnement, l’éducation et la formation, la santé publique, la jeunesse et les sports, les arts et la culture, les utilités publiques et Rodrigues. On s’attend à ce que le président fasse également mention des Chagos et de Tromelin.

En ce qui concerne les infrastructures, on s’attend à ce que le président évoque l’extension du réseau du Metro Express, les développements à venir au port et à l’aéroport. Il devra aussi donner le ton concernant la consolidation des secteurs économiques traditionnels comme l’industrie cannière, l’industrie touristique et l’industrie manufacturière.

Dans son intervention lors d’une table ronde organisée dans le cadre du UK Africa Investment Summit à Londres lundi, le Premier ministre avait insisté sur la nécessité que Maurice adhère au groupe des dix pays les plus avancés en termes de facilitation des affaires, selon la liste établie par la Banque mondiale. Il avait également insisté sur la nécessité de promouvoir l’économie bleue, les services financiers, l’intelligence artificielle, les TIC, les technologies nouvelles et les énergies durables. Il devrait également être question de l’ouverture de Maurice au marché international avec les accords commerciaux conclus avec la Chine, la Grande-Bretagne et le CECPA qui devrait être conclu bientôt ainsi que de l’adhésion de Maurice au marché de libre-échange africain. Beaucoup de personnes s’attendent à ce que le discours précise la position du gouvernement concernant la lutte contre le changement climatique.

Sur le plan politique, les trois partis de l’opposition, à savoir le PTr, le PMSD et le MMM ont déjà annoncé qu’ils boycotteront le discours-programme mais participeront aux travaux parlementaires.