Après le Seychellois Dylan Sicobo, crédité de 10″46 récemment sur la ligne droite, c’est un autre sprinter du Centre international de Maurice (Ciam), le Lesothan Mosito Lehata, qui a signé sa rentrée le 25 mars à Réduit en courant le 100 m en 10″40, le temps le plus rapide de ces trois premiers mois. Le Mauricien Jonathan Bardotier n’a pas été en reste, terminant deuxième en 10″69. Il s’impose également au 200 m en 21″93.
Pouvait-on s’attendre à mieux de la part des sprinters à maintenant quelques jours du meeting international qui, tout compte fait, se tiendra sur un jour plutôt deux, soit samedi de 15h à 17h ? « Pas nécessairement, car ce 100 m lui servait de repère (à Lehata) en vue de ce qui va suivre », avance son coach Stephan Buckland. « C’est positif dans la mesure où il a terminé sa course à l’aise. Non, il n’y a aucune inquiétude. »
Jonathan Bardotier a lui profité de l’aspiration pour abaisser ses 10″77 réalisées le 11 mars. Mais il devra s’accrocher pour descendre jusqu’à 10″45, synonyme de minima plus élevés de l’Association mauricienne d’athlétisme pour les Jeux de la Francophonie (20-31 juillet) prévus à Abidjan en Côte d’Ivoire. Par contre, le Seychellois Sicobo ne s’est pas aligné pour cause de blessure « sans gravité », souligne également le coach. Il sera aussi privé de meeting samedi, à l’inverse de Lehata, qui se présentera tant sur 100 que sur 200 m avec Bardotier.
La Ghanéenne du Ciam Viviane Mills s’est également signalée en bouclant le 400 m en 53″75, alors qu’au javelot féminin, Jessika Rosun a atteint la marque de 51,46 m. Une performance de bon augure en vue du meeting.