L’activiste du MSM a cependant dû rester en cellule après sa comparution avant de pouvoir payer sa caution.

L’activiste du MSM Faadil Choonee a comparu en cour de district de Mapou dans le cadre des accusations provisoires portées contre lui dans deux affaires d’attentat à la pudeur. Dans l’après-midi de jeudi, la magistrate Magali Lambert-Henry lui a accordé la liberté sous caution. Elle lui a imposé deux cautions totalisant Rs 225 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 250 000.

Pour le deuxième cas d’agression sexuelle, la police a levé son objection sur la remise en liberté du prévenu, étant donné le “ruling” de la magistrate. Le prévenu a eu également à payer deux cautions totalisant Rs 225 000 et signer une reconnaissance de dettes de Rs 250 000. Toutefois, étant dans l’incapacité de payer ces cautions, il a demandé un délai pour pouvoir le faire. Il a dû ainsi rester en cellule en attendant de pouvoir payer sa caution.

Faadil Choonee avait été dénoncé par un jeune homme de 19 ans à la police de Grand-Baie pour agression sexuelle. Il fait également l’objet d’une accusation d’agression sexuelle sur un habitant de Terre-Rouge âgé de 20 ans, à Grand-Baie. Faadil Choonee n’aurait pas manqué de faire part à ses victimes qu’il était proche du MSM et qu’il pouvait les aider à obtenir des facilités de toutes sortes.

Le suspect a dû demeurer en cellule jeudi soir car il n’avait pu payer ses cautions. Dans la journée de vendredi, les procédures pour les cautions et la signature de reconnaissance de dettes ont été enclenchées auprès de la cour afin qu’il recouvre la liberté.