Le magistrat Patrick Kam Sing, siégeant en Cour industrielle, à trouvé coupable Krishnanund Venkatasami, un directeur d’une usine de Flacq, d’avoir “willfully and unlawfully failed to comply with the requirements of a written notice issued by the Permanent Secretatry  of ministry of Labour”. Cette written notice faisait suite aux doléances d’un employé de l’usine qui se plaignait de n’avoir pas reçu ses salaires. Le ministère du Travail voulait convoquer le directeur pour obtenir des explications et la convocation a été envoyée par lettre enregistrée. Pour sa défense, Krishnanund Venkatasami a affirmé ne jamais avoir reçu de convocation, ajoutant que son usine se trouve à Boulet-Blanc et sa résidence à Boulet-Rouge. Or, la lettre en question a été envoyée à son domicile, non loin de Boulet-Blanc, et selon le facteur, c’est un employé qui en a pris livraison. Ce que le directeur dit ne pas comprendre car ne connaissant l’employé en question.
Pour le magistrat Patrick Kan Sing, que le directeur connaisse ou non cette personne n’est pas important, estimant plus primordial de savoir si le ministère avait ou non suivi les procédures. Et ces dernières ont été suivies, estime-t-il, ajoutant que, dès lors, c’est le directeur qui n’avait pas respecté la notice.