Les champions de Maurice, le Real en masculin et l’USBBRH en féminin, et leurs dauphins respectifs, Mahebourg Flippers et BBRH-Hoop, se sont qualifiés pour les finales des plays-offs le week-end dernier. Ils ont passé le cap de leurs adversaires, Roche Bois pour le Real, Cassis pour les Flippers, Malherbes et Highlands pour l’USBBRH et Hoop.
Les demi-finales aller et retour se sont disputées samedi et hier à Rose-Hill et à Phoenix. Dès le match aller, les choses ont souri au Real, qui a pris le meilleur sur les Roche Bois Warriors sur le score de 80-65. Une avance confortable qui permettait aux hommes de Neva Vadiveloo de voir venir dimanche.
« Il y a de quoi être satisfaits, puisque nous avons joué deux matches d’affilée sans aucun galop d’entraînement », concédait l’entraîneur port-louisien. Pourtant, son groupe maintiendra la pression le lendemain sur une équipe de Roche Bois qui lui aura donné du fil à retordre. « Ce n’était pas un match facile. Ils ont été présents dans tous les secteurs du jeu ». Mais malgré cela, les coéquipiers de Thierry Julie remportaient la deuxième joute sur le score de 80-64.
Les Flippers, finalistes malheureux l’année dernière, espèrent cette fois vaincre le signe indien face au Real ce dimanche. Mais avant de se retrouver en finale, les Mahébourgeois ont pris le dessus sur une équipe de Cassis qui a, semble-t-il, perdu de sa superbe. En effet, dès samedi, les Flippers envoyaient un message clair : ils voulaient être en finale. Ils se donnaient les moyens pour y être, avec une première victoire 77-54.
« Nous avions surtout peur que notre physique nous lâche pendant la rencontre », explique Pascal Prayag, entraîneur-joueur des Mahébourgeois. Pourtant, l’équipe ne s’est pas entraînée de manière convenable en amont de la rencontre, mauvais temps oblige. « Mais nous avons tenu le coup surtout parce qu’il y avait le deuxième match à jouer dimanche ».
Et hier, les Mahébourgeois ont connu un tout petit revers, (59-61), insuffisant pour les priver de la finale. « C’est la deuxième fois que nous nous retrouvons en finale en deux ans. Nous essaierons de la remporter cette fois », avance Pascal Prayag.
Chez les dames, l’USBBRH et Hoop ont fait respecter leur statut de favorites sans coup férir. Il est vrai que leurs advesaires, Malherbes et Highlands Young Cadets, ont plutôt servi de sparring-partners qu’autre chose. La première rencontre a vu Hoop dominer outrageusement les joueuses de Highlands sur le score de 68-21. Une réédition qu’ont vécu le lendemain les Young Cadets, avec une nouvelle défaite (84-21) lors du match retour.
Quant à l’USBBRH, elle a fait le métier face à une équipe de Malherbes Harlems qu’on pensait plus combative. En effet, les deux manches n’ont été qu’une formalité pour l’équipe entraînée par Jean-Marie Bhugeerathee. Samedi, ses protégées se sont imposées 84-22, avec 34 points marqués par Anoushka Josselin. Hier, à Phoenix, cette même Anoushka Josselin marquait 36 des 71 points de son équipe, qui s’imposait 71-21.
Le week-end permettra donc de connaître les champions de Maurice de la Super League 2014-15. Tout le monde se demande si les Flippers arriveront enfin à venir à bout du Real et si Hoop retrouvera son titre de champion de Maurice.