photo illustration

La Beach Authority met les bouchées doubles pour mettre à exécution son plan d’aménagement. Dans un premier temps, a-t-on appris, des tours de contrôle seront aménagées sur quatre plages du pays, soit à Flic-en-Flac, Mon-Choisy, Belle-Mare et La Prairie. Ces tours qui seront équipées de caméras dernier cri seront utilisées pour surveiller nos côtes, détecter la présence de bateaux soupçonnés d’être impliqués dans le trafic de drogue et pour venir en aide aux baigneurs en difficulté. « Des coins seront aménagés pour prodiguer des soins aux baigneurs en difficulté avant qu’ils soient transportés vers les établissements hospitaliers, Nous allons aménager des espaces pour la gym en plein air pour inciter les Mauriciens à faire du sport sur les plages », a confié au Mauricien un haut cadre de la Beach Authority.

En attendant la concrétisation de ces projets, les pique-niqueurs qui aiment se prélasser sur la plage de Flic-en-Flac n’auront plus à attendre longtemps avant d’avoir accès aux toilettes. Des ouvriers sont à l’œuvre depuis deux semaines pour la construction de nouveaux blocs de toilettes. « Comme c’est une plage très fréquentée pendant le week-end et les vacances scolaires, il est grand temps que nous construisions de nouvelles toilettes plus grandes et plus confortables, surtout pour les enfants en bas âge », a déclaré le haut cadre. Et de poursuivre : « Nous avons pris la décision de mettre bon ordre sur les plages publiques. D’où l’ouverture de nouveaux accès sur la plage de Flic-en-Flac pour faire de la place aux automobilistes. Nous serons intransigeants envers ceux qui garent leurs véhicules en dehors des aires de stationnement. Nous avons demandé aux Enforcement Officers d’être plus sévères contre ceux qui ne respectent pas les lois. »

La Beach Authority a aussi pris certaines mesures pour améliorer les services sur les plages : réunions régulières avec les compagnies de nettoyage, installation de poubelles additionnelles, ramassage d’ordures à intervalles réguliers pendant la journée. « Il y a donc toute une panoplie de mesures qui ont été prises dans l’intérêt du public en général », a ajouté le cadre.

Par ailleurs, la Beach Authority a déjà concrétisé plusieurs autres projets sur les plages à travers l’île. À Pointe-Cassis, des travaux ont été entrepris pour l’installation de lampadaires, de tables pour les pique-niqueurs, de kiosques et d’un parking.

À Pointe-des-Lascars, des toilettes publiques seront construites et la rénovation de celles de Cap-Malheureux, Trou-aux-Biches, Belle-Mare et à Palmar sera entreprise. Des lampadaires, une centaine, seront installés sur 16 plages publiques, à Telfair, Pomponette, Riambel, Le Morne, Case-Noyale, Wolmar, Le Goulet, Butte à l’Herbe, Belle-Vue, Cugnet, Melville, Islet Matapan, Flic-en-Flac et Rivière-des-Galets, entre autres.

« Nous prévoyons d’installer 50 nouvelles poubelles sur 19 autres plages, de nouvelles tables, rénover le kiosque sur la plage publique du Bouchon. La Beach Authority a pour mission de gérer toutes les plages déclarées publiques, 126 au total. Il est de notre devoir de veiller à ce que les Mauriciens aient un meilleur environnement possible et pour qu’ils puissent avoir aux infrastructures nécessaires pour leur confort. D‘où notre stratégie d’aménager des “sub-offices” dans les quatre zones géographiques de l’île, dans l’Est à Belle-Mare, tout récemment dans l’Ouest à Flic-en-Flac et le Sud à Telfair, Souillac. Ces “sub-offices” nous permettront d’offrir un meilleur service, d’avoir une meilleure gestion et un contrôle plus rigoureux de nos plages », a ajouté la même source.

Le Beach Management Plan prévoit également des “beach showers” un peu partout sur les plages publiques à Maurice. La Beach Authority avait bénéficié dans le dernier budget d’une enveloppe de Rs 38 millions pour réaliser ces projets.