Rien que deux boxeurs mauriciens seront en action au cours des championnats du monde Elite qui se dérouleront du 11 au 27 octobre à Almaty au Kazakhstan. Richarno Colin (-64 kg) et Kennedy St. Pierre (-81 kg), de retour d’un stage en Hongrie aujourd’hui, quitteront le pays demain en compagnie de l’entraîneur national, Judex Bazile, et du président de l’Association mauricienne de boxe, Pascal Telvar.
La compétition s’annonce rude pour les deux représentants locaux vu la forte participation attendue. Néanmoins, l’expérience méritera d’être vécue pour Richarno Colin et Kennedy St Pierre, qui avaient été présélectionnés dans un premier temps avec John Colin, Ludovic Bactora et Cédric Olivier.
Au bout du compte, le premier nommé disputera ses troisièmes Mondiaux. Que ce soit en 2009 et 2011, Colin n’avait pu franchir le premier tour. De son côté, St Pierre en sera à sa deuxième tentative dans cette compétition. Il s’était également arrêté au premier tour deux ans de cela. Il faudra toutefois retenir que les deux boxeurs n’avaient pas réellement récupéré après leur triomphe aux Jeux d’Afrique quelques jours plus tôt.
Cette fois, tous les atouts ont été mis de leur côté, même si les championnats d’Afrique ont été annulés. Après une participation à la Coupe de l’océan Indien à l’île de La Réunion, l’aîné des frères Colin et St Pierre avaient participé au stage au commun tenu à Vacoas avec les pugilistes kenyans et botswanais. Par la suite, ils s’étaient rendus en Hongrie pour un autre stage avec l’équipe nationale en compagnie de l’assistant entraîneur national, Richard Sunee. Champion d’Afrique, médaillé d’or aux derniers Jeux d’Afrique et aux Jeux de la Francophonie en 2009, huitième de finaliste en deux occasions aux Jeux Olympiques, Richarno Colin tentera donc un retour au premier plan après une saison 2012 difficile.
Il en sera de même pour Kennedy St Pierre, qui avait pris ses distances de la compétition pendant un certain temps avant de revenir en force. Également champion d’Afrique et médaillé d’or aux derniers Jeux d’Afrique, il tentera de faire oublier son échec des derniers championnats nationaux face à Cédric Olivier. Il est à noter que cette échéance mondiale sera marquée par l’ouverture de la World Boxing Academy à Almaty le 24 octobre.