Des moments de vive tension ont marqué une partie de la soirée d’hier dans la région de Camp-Levieux, et plus particulièrement les habitants des appartements de la National Housing Development Company Ltd. La raison derrière ces agitations : des coupures d’eau répétitives depuis ces derniers jours. Ils sont donc descendus dans la rue pour manifester leur mécontentement et attirer l’attention des autorités sur cet état de situation des plus désagréables pour les familles concernées. Des risques de débordement potentiels étaient palpables, une des principales artères de la région ayant été bloquée et des pneus usagés et des détritus incendiés en pleine rue. Tout est toutefois rentré dans l’ordre un peu plus tard dans la soirée. Les représentants des habitants sont revenus à la charge de matin en se rendant au QG de la Central Water Authority (CWA), à Rose-Hill, pour rencontrer les responsables en vue de trouver des solutions à ce problème de fourniture irrégulière d’eau.
Des témoignages recueillis sur le terrain hier soir auprès des habitants mécontents indiquent qu’une première alerte au sujet de ce problème d’eau avait été lancée par les habitants de la NHDC dans le courant de la journée d’hier. Mais n’étant toujours pas satisfaits de la distribution d’eau un peu plus tard, ils soutiennent n’avoir eu d’autre choix que de descendre dans la rue pour faire entendre leur voix. « Komie letan nou pou kontinye pass miser koume sa ? Parfwa dilo couler vers minuit ou 1h du matin. Ki ou pou ale fer are dilo sa ler la ? Ine arrive ler pou truv enn solution pou nou », vociféraient des manifestants tout en énumérant la série de problèmes rencontrés avec ces coupures d’eau.
Toutefois, la tension devait monter d’un cran à un certain moment lorsque des individus ont décidé de placer des pneus usagés et des détritus sur la route en vue d’y mettre le feu dans les parages du Winners de Camp-Levieux, soit à une centaine de mètres du poste de police de la localité. Dans la conjoncture, les autorités policières ont préféré jouer la prudence et la carte de la médiation pour éviter tout éventuel dérapage sur le terrain.
Les policiers n’ont pas eu la partie facile face à la colère des habitants, même s’ils faisaient comprendre à ces derniers que la CWA allait dépêcher deux camions-citernes dans la soirée en vue de les dépanner. « Nou pas ouler solition temporaire. Sak koute CWA vinne couyonne dimoune ek mem zistwar. Inn arriv ler pou gueter kouma pou fer pou nou arret soufer are sa zafer dilo la. Nou pa ouler camion dilo, dilo bizin couler dan nou robinet tanto mem », devaient protester énergiquement des habitants.
Vers 20 heures, la situation est ensuite revenue à la normale, probablement avec le début de la retransmission en direct des matches de la Coupe du Monde au Brésil, une bonne partie des protestataires décidant de rentrer chez eux. Seuls quelques chefs de file faisaient toujours entendre leur voix dans l’enceinte du poste de police de Camp-Levieux en vue de régler la situation.
De son côté, dans une déclaration au Mauricien, le député de la circonscription, Deven Nagalingum, attribue ces coupures d’eau à répétition à la mauvaise gestion de la CWA. « Ce problème ne concerne pas uniquement les habitants de la NHDC, mais la circonscription en général. Ces coupures s’étendent aussi jusqu’à Beau-Bassin. Il est évident que la CWA ne fait pas preuve d’une bonne planification. Cette situation ne peut pas durer ainsi. Nous ne voulons pas d’une nouvelle mesure palliative mais d’une solution permanente afin de venir en aide aux habitants », déclare-t-il, tout en confirmant que des contacts ont été pris avec le Deputy Prime Minister et ministre des Utilités publiques Rashid Beebeejaun et que le “Top Management” se réunira aujourd’hui pour apporter les mesures correctives nécessaires à la satisfaction des habitants de la région.