« Ensam pa laisse koltar touye nu fami ». C’est sur ces notes que le gouvernement, divers membres du secteur privé ainsi que ceux de la société civile se sont réunis ce samedi 17 février dans la capitale pour lancer la campagne de sensibilisation dans le cadre de la Semaine nationale de la sécurité routière.

Les 157 morts sur nos routes l’année dernière ainsi que les 19 accidents fatals depuis le début 2018, ont eu l’effet d’un wake-up call. Cette campagne s’étalera sur toute l’année pour mobiliser usagers de la route et piétons afin de réduire le nombre de décès sur nos routes. Selon George Chung, coordinateur de ce projet au plan national, diverses ressources feront l’objet d’une synergie pour prêter main forte au combat et toucher le maximum de Mauriciens. L’objectif consiste à changer le « mindset » et la « driving culture ». « Nous espérons avoir des résultats dans les prochaines semaines », a-t-il déclaré.

Outre la campagne de sensibilisation, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a fait ressortir que des consultations sont en cours avec le judiciaire afin de revoir la teneur des sanctions liées aux infractions au Code de la route. Il a été très ferme sur ce point: « Mo souete ki la zistis pran kont. Penalite bizin pli sever. Nou bizin kontiyne amenn sa batay-la e fer an sort ki dimounn azir de fason responsab ».

Le chef du gouvernement a aussi affirmé que le montant des amendes sous le « fixed penalty » connaîtra une hausse conséquente. Par ailleurs, il est souligné que la loi sur le Dangerous Driving sera revue. L’amende sanctionnant un contrevenant ayant commis une telle infraction sera à la hausse. Et si la personne récidive, le montant de l’amende sera doublé et débouchera sur la suspension automatique de son permis de conduire.

Autre mesure envisagée: si un conducteur cumule six infractions au Code de la route, la force policière pourra faire une demande à la Cour pour la suspension du permis.

Selon le Premier ministre, d’autres propositions sont à l’étude et seront discutées au niveau du Cabinet prochainement.