Photo illustration

Depuis ce matin, les gardes-côtes sont en alerte. Raison : pas moins d’une douzaine de cas de piqûres de méduse ont été rapportés, notamment sur le littoral nord, avec six cas à Grand-Baie, cinq à Mon-Choisy et un devant l’établissement hôtelier Royal Palm. Les méduses sont aussi présentes dans d’autres lieux du littoral nord, en particulier à Pereybère.

Les victimes, une majorité de touristes, ont été conduites à la Clinique de Grand-Baie pour des soins. À 10h15, six d’entre elles avaient été admises. Parallèlement, les gardes-côtes étaient à pied d’œuvre pour prévenir le public du danger sur les plages et interdire, entre autres, les baignades dans ces lagons. Un communiqué a été émis à cet effet. À ce stade, le nom de cette méduse ou siphonophore n’a pas encore été identifié mais les piqûres provoquent des démangeaisons et brûlures importantes qui ont conduit les victimes à se rendre à la clinique.