« Le temps est arrivé de démanteler la dernière colonie dans l’Afrique », a affirmé le Premier ministre Pravind Jugnauth ce soir au Prime Minister’s Office.

Le chef du gouvernement a ce lundi 25 janvier tenu une conférence de presse spéciale en présence de plusieurs ministres après que la Cour internationale de Justice (CIJ) de la Haye a rendu son opinion concernant les Chagos, sommant la Grande Bretagne de mettre fin à son occupation illégale de l’archipel.

« Le CIJ a rendu un jugement bien clair, précis et très fort. Quand nous regardions le président de la cour, son ‘body language’ voulait dire beaucoup. Le détachement des Chagos s’est fait en violation des droits internationaux, donc le processus de décolonisation de Maurice n’a pas été complété », a souligné Pravind Jugnauth. « L’Angleterre doit cesser d’occuper les Chagos et les retourner à Maurice ».

Pour le Premier ministre, « ce jour restera gravé dans l’histoire de la République de Maurice ».

Questionné par la presse concernant la prochaine étape dans le processus de démantèlement des Chagos, le Premier ministre a indiqué qu’ils doivent « attendre la réaction de l’Angleterre », avec qui « nous entretenons d’excellentes relations ».

« Il y a une marche à suivre. Nous ne voulons pas tout dévoiler. Nous ne dirons pas publiquement quel sera notre ‘course of action' ».

Aux Etats-Unis, le Premier ministre a fait comprendre que « nous ne demandons pas le démantèlement de la base (militaire), mais les Américains doivent reconnaître notre Etat comme souverain et que les Chagos font partie de Maurice ».