Les leaders de l’Alliance PTr/MMM, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, affirment être de plus en plus convaincus quant à l’issue du scrutin pour les élections générales. C’est ce qu’ils ont laissé entendre au meeting de Chemin-Grenier dans la circonscription N° 14 (Savanne/Rivière-Noire), hier en début de soirée. De son côté, le chef de file de l’alliance au N° 14, Alan Ganoo, a appelé l’électorat à ne pas succomber à la tentation du « vote de sympathie ki Maya Hanoomanjee pe mandie ar ou aswar aswar ».
« Pa 60/0 sa, enn mari 60/0 ki pe vini ! Ou inn fini fer le swa antr divizion ek linite », a déclaré Navin Ramgoolam en entamant son discours à Chemin-Grenier avant de partir pour conclure le meeting de Curepipe. Il est revenu sur les raisons justifiant cette alliance entre « les deux plus grands partis ». « Si nou al separe, ena enn danze pou Moris. Ena anguille kapav traverse antr. Si nou rasanble nou lafors, nou pou kapav fer sa pei-la vinn enn lekzanp dan lemond. Nou ena enn gran destin divan nou », a-t-il enchaîné. « Le swa li sinp ek li antr lavenir ek le pase ».
Le leader de l’Alliance PTr/MMM a demandé à l’électorat de ne pas tomber dans le piège des promesses de l’Alliance Lepep en rappelant qu’au lendemain des élections de mai 2005, sir Anerood Jugnauth, alors président de la République, lui avait conseillé de ne pas donner suite à la promesse électorale de transport gratuit pour les étudiants. « Jugnauth dir mwa al lor televizion al eksplike ki na pa pou kapav donn transpor gratis. Mwa mo inn dir li li tro tar ek ki mo inn fini fer li. Samem Jugnauth ki dir ou zordi saki li dir li fer. Li kwar li pou kapav kontinie anbet dimounn », a-t-il fait comprendre.
Navin Ramgoolam a repris le thème dépeignant le leader de l’Alliance Lepep comme « symbole de la division ». « Nou pa gagn drwa vot enn dimounn ki inn diviz enn kominote kont enn lot e ki inn insilte tou kominote dan Moris ».
Maya Hanoomanjee, candidate de l’Alliance Lepep, en a également eu pour son compte, notamment avec le scandale MedPoint. « Hanoomanjee dan klinik ek divan temwin dir dan zafer MedPoint, ki si mo al koule, mo riss sir Anerood, mo riss Lady Jugnauth ek mo riss Pravind. Prezidan la Repiblik galoupe al klinik ek rod avoka pou gete ki pou fer », a ajouté en substance l’intervenant en dénonçant une campagne des adversaires ciblant le candidat Ezra Jhuboo.
De son côté, Paul Bérenger a soutenu que « depi lindi dernie ek ziska zour eleksion, nou pou kontinie ogmant nou lavans lor terin ». Il a commenté défavorablement la prestation des deux dirigeants de l’Alliance Lepep, sir Anerood et Xavier-Luc Duval, lors de la première soirée des émissions politiques à la télévision. « Nou inn manz zot. Ou rapel sa zafer lor ilo Gabriel. Minis Touris ti pe marse. Piti-la ti inn mir. Al gete », dit-il.
Le leader du MMM a également été très critique envers Ivan Collendavelloo, leader du Muvman Liberater. « Xavier Duval inn pitie li ek inn donn li set tiket. Rod Ivan Collendavelloo pa trouv li ditou. Ene laont », ajoute-t-il. (Voir les commentaires de Paul Bérenger sur les Chagos et Tromelin à Curepipe plus loin.)
Alan Ganoo, le représentant spécial de Paul Bérenger, lors des négociations pour concrétiser l’Alliance PTr/MMM, déclare que « sa de lelefan inn koste. Ki sannla pou gagn kraze ? Lalians Lepep ek so Jugnauth ki pe debat ». Il a ajouté que « nou pe al vers enn viktwar san appel. Fer atansion a bann propagand, bann foste, bann demagozi pou destabiliz bann kamarad MMM ek PTr ».
Alan Ganoo et ses colistiers Joe Lesjongard et Ezra Jhuboo ont attaqué de front Maya Hanoomanjee. Le mot d’ordre est venu du néophyte Jhuboo. « Mo fer enn lapel a zot lintelizans.lougarou. Ena pou vinn rod vot sinpati avek ou. Vot sinpati pa ekziste an politik. Lot kote sakenn pe rod so bout », dit-il.
Alan Ganoo a renchéri : « Samem pli zoli miting dan kanpagn. Tsunami dan N° 14. Nou donn Maya Hanoomanjee sok ki bizin zour eleksion. Maya Hanoomanjee dans toupi. Li danse kot li anvi, li pa pou gagn vot sinpati ».
De son côté, Joe Lesjongard a avancé que « nou bann adverser de Lalians Lepep pe rod morsel nou pei. Me get linite nou pei divan nou ; get zanfan Bondie divan ». Il est revenu sur les atteintes de sir Anerood Jugnauth en tant que Premier ministre contre les libertés fondamentales. « Bann zournalis bizin rapel sa zafer kosion Rs 500 000. Ki sannla ti al tir zournalis lor kosion sa lepok la ? Zordi dimounn-la inn mor. Cardinal Jean Margéot. Pa bliye zafer al-Jaddy. Li avoy SMF dan Jeep blinde pran enn zanfan 7 an dan kouvan Lorette Vacoas e deport li direk laeropor. Ki sannla ki ti fer sa ? Anerood Jugnauth », a fait ressortir Joe Lesjongard.
Rama Sithanen, candidat dans la circonscription voisine de Rivière-des-Anguilles/Souillac (N° 13) et Reza Uteem de Port-Louis Sud/Port-Louis Central (N° 2) ont fait le déplacement à Chemin-Grenier pour commenter les principales mesures économiques du manifeste électoral PTr/MMM.