Le nouvel entraîneur du Club M, Didier Six, et son assistant Alain Happe devraient être à Maurice ce dimanche en provenance de Marrakech. Selon nos informations, les deux anciens membres du staff technique de l’équipe nationale du Togo assisteront à au moins un match dans le cadre de la 16e journée de la Barclays Mauritius Premier League.
Les choses sérieuses devaient commencer pour Didier Six dès la semaine prochaine en vue d’un premier contact avec les joueurs susceptibles de faire partie de l’équipe nationale en prévision des 9es Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI) qu’abritera La Réunion du 1er au 8 août prochain.
Ces JIOI demeurent le principal objectif de Didier Six. Il nous revient d’ailleurs que la condition sine qua non pour son embauche comme entraîneur national est la médaille d’or aux 9es JIOI. « C’est un défi que devra relever l’entraîneur national et son groupe », fait-t-on ressortir dans le giron du ballon rond. Lors des 8es JIOI aux Seychelles en 2011, le Club M avait été battu en finale par le pays hôte à l’issue des tirs au but après un 0-0 au terme du temps réglementaire.
Didier Six était en visite à Maurice (9-17 janvier dernier) à l’initiative de la Mauritius Professional Football League (MPFL) pour faire un constat du football local. Il a déclaré avoir été impressionné par le niveau des footballeurs mauriciens.
Vainqueur de la Coupe d’Europe des Nations de 1984 avec l’équipe de France, Didier Six, 60 ans, a eu l’occasion de faire non seulement un audit du football mais aussi des installations existantes pour les entraînements.
Didier Six, qui avait Alain Happe dans son staff technique comme préparateur au sein de l’équipe du Togo, veut aller jusqu’au bout de son objectif. Il présentera son plan d’action à la Mauritius Football Association et au ministère de la Jeunesse et des Sports une fois sur place.
Tout port à croire que le nouvel entraîneur du Club M va s’appuyer sur des matches internationaux et possiblement la Cosafa Cup, en Afrique du Sud, pour la préparation en vue des 9es JIOI.
Didier Six avait été appelé en 2012 par la Fédération togolaise pour les deux matches contre la Guinée-Bissau comptant pour le tour préliminaire des qualifications au Mondial 2014. La fédération espérait du Français une qualification pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2013.
Lors de cette CAN 2013, le Togo avait été tiré dans le groupe D, dit « groupe de la mort », en raison du niveau relevé des équipes qui le composaient, à savoir la Côte d’Ivoire, la Tunisie et l’Algérie. Les Éperviers étaient parvenus à créer l’exploit en se qualifiant pour la première fois de leur histoire pour un quart de finale d’une CAN.
Didier Six et Alain Happe entament maintenant une nouvelle aventure.