Pour son 3e concert chez nous, Sanam Puri a fait preuve d’une prestance scénique dont il a le secret. Hier soir, au centre Swami Vivekananda, à Pailles, le crooner indien a séduit par l’intensité de ses mélodies sur des tempos majestueux. Le public, lui, est resté sous le charme.
Sur une scène balayée par les lasers, les notes de Gulabi Ankhan ont résonné face à une jeunesse médusée. Ce n’est que le début du concert mais, déjà, l’enivrant Sanam Puri a emporté le public dans un tourbillon d’émotions. Lors de sa dernière prestation, on lui avait en effet reproché d’être bavard. Le crooner indien s’est ravisé en privilégiant cette fois un dialogue musical. Il y a même ajouté sa petite dose d’humour en reprenant une version mauricienne d’Aya Aya To Bien Zoli Sookoo Sookoo en usant du Sega Pomper initialement composé par Jacques Perne, et repris par Gary Victor. Le Sanam Band – composé du guitariste Samar Puri, du batteur Keshav Dhanraj et de Venky S. – a admirablement accompagné le chanteur, amenant la prestation de Sanam Puri à un niveau supérieur.
C’était aussi la soirée des retrouvailles entre un chanteur et ses fans, qui se sont séduits réciproquement. On a ainsi eu droit à des mélodies de l’âge d’or du cinéma indien, dont Lagja Gale, O Mere Dil Ke Chain, Mere Mehboob Qayamat Hogi et Rop Tera Mastana. Ainsi que Hai Apna Dil To Awara, dont la vidéo a été tournée l’année dernière à Maurice avec la collaboration du musicien mauricien Soogum Sookha.
Les nouveautés, dont Ishq Bulaava, Bulleya Garmi Di Tu, Ae Dil Hai Muskil et la version électrique de La Bamba ont été reprises. À coup de riffs écorchés de sa guitare en bandoulière, de frénétique changement de tempos posés sur les pulsations d’une batterie effrénée, les morceaux commes Mere Sapnon Ki Rani, Pal Pal Dil Ke Pass de Blackbail, Hum Bewafa Hargiz Na The de Shalimar, Dilbar Mere de Saate Pe Satta sont tous dédiés aux « belles filles de Maurice », lesquelles semblent avoir apprécié. Et c’est le délire lorsque Sanam Puri demande aux agents de sécurité de permettre au public de s’approcher de la scène pour l’accompagner sur les notes d’Aaja Aaja Main Houn Pyar Tera.
Il a aussi fait forte impression avec Likhe Jo Khat Tujhe, alors que Venky S. a rendu hommage au regretté Vinod Khanna en interprétant Jab Koi Baat Bigad Jaye, de Jurm. Sanam Puri allie aussi la quintessence du chant indien avec la pop occidentale, le tout est formidablement orchestré. Depuis leur premier passage chez nous, en 2015, le quatuor a gagné en maturité. Cette initiative de Spelmedia et d’Events Plus permet au public d’apprécier différents styles de musique et, surtout, les evergreens du cinéma indien. Le concert s’est déroulé en présence de Lady Sarojini Jugnauth, sir Anerood Jugnauth, la Speaker Maya Hanoomanjee, le vice-président de la République Barlen Vyapoory, et Mahen Jhugroo, ministre des Îles éparses.