La cycliste mauricienne, Aurélie Halbwachs, n’a pas été en mesure de donner la pleine mesure de ses capacités dans la course en ligne dimanche dernier. Victime de deux crevaisons, la Mauricienne a été forcée à l’abandon, ne pouvant suivre le rythme imprimé par le peloton. Une grosse frustration pour la numéro 1 de Maurice qui avait à coeur de réaliser une bonne course.
« Je suis déçue et frustrée à la fois. Mais je ne pouvais rien y faire. J’ai été très malchanceuse car j’ai dû faire face à deux crevaisons. La première a eu lieu après 10 km de course. J’ai travaillé très dur pour essayer de rejoindre le peloton et j’y suis parvenu. Mais malheureusement, après 50 km, j’allais être une nouvelle fois  victime d’une panne. Le peloton avait alors pris une avance conséquente. Je ne pouvais plus le rattraper. La course était terminée pour moi », a indiqué Aurélie Halbwachs. Cette dernière estime qu’elle s’était bien préparée pour la compétition et elle a fait ressortir qu’elle aurait pu mieux faire.
« J’étais en forme et prête à en découdre. Il ne faut pas oublier que le temps était loin d’être clément. Mais je ne me cherche pas d’excuses. Aucun cycliste n’est à l’abri d’un pépin dans une course. J’espérais toutefois faire mieux. C’est triste mais il faut aller de l’avant et oublier cette mésaventure », a fait ressortir la cycliste. Aurélie Halbwachs a ainsi décidé de prendre du recul et de se changer les idées. « Je compte profiter maintenant au maximum en suivant les différentes disciplines au programme. Cela me permettra de me changer les idées et d’oublier un peu cette déception. Je me considère comme privilégiée car j’ai pris part à mes deuxièmes Jeux. C’est pour moi quelque chose d’extraordinaire. C’est toujours un honneur de représenter son pays au plus haut niveau. J’ai fait beaucoup de sacrifices et je me suis entraînée très dur pour ce grand rendez-vous », a-t-elle déclaré.
C’est la cycliste néerlandaise Marianne Vos qui a mis fin à des années de frustration en s’adjugeant l’or olympique de la course en ligne à Londres, au grand dam de la délégation britannique qui reste en quête de sa première médaille d’or à domicile. Marianne Vos, qui a accumulé les deuxièmes places à chaque championnat du monde depuis 2007, a réglé au sprint sa compagne d’échappée britannique Elizabeth Armitstead, laquelle a eu au moins le mérite de permettre aux locaux de décrocher leur tout premier podium dans ces Jeux.
Sous la pluie londonienne, la Russe Olga Zabelinskaya a pris la médaille de bronze. La Néerlandaise de 25 ans, déjà sacrée en 2008 sur piste avec la médaille d’or olympique de la course aux points, a géré ses efforts à la perfection pour dépasser Zabelinskaya dans la dernière ligne droite et résister au retour de son adversaire britannique.
« Je suis tellement heureuse de m’être lancée dans cette échappée », a déclaré ‘Lizzie’ Armitstead à l’issue de cette course de 140,3 km. « Nous avons vu la course des hommes. Lorsqu’il y a une échappée déterminée, il est difficile de revenir sur elle, donc j’y suis allée », a ajouté la cycliste de 23 ans, qui s’est réjouie d’être la toute première pourvoyeuse de médaille de sa délégation. « Je suis tellement heureuse que le ‘Team GB’ ait lancé la machine », a-t-elle réagi, tout en grelottant de froid.