Il vient de loin, mais son coeur n’a jamais quitté son île natale. Pendant vingt-cinq ans, il a fait découvrir les couleurs de la musique mauricienne en Europe, notamment en Suisse. Aujourd’hui, Dalio Kanasava retourne à ses racines pour la préparation de son premier album solo.
Plus connu en Europe qu’à Maurice, Dalio Kanasava est un petit phénomène. “Je vis en Suisse depuis 1988, mais mon coeur est toujours resté à l’île Maurice. Là où on joue avec les tripes”, confie l’artiste. Véritable boîte à paroles, il compte plus d’une cinquantaine de compositions originales en français et en créole. Des chansons qu’il trimbale sur les scènes suisses depuis deux décennies déjà, mais qui sont quasiment inconnues du public mauricien. Du moins pour l’instant. C’est à l’aide d’une guitare électrique non branchée qu’il nous chante quelques extraits de son prochain album. Séga, reggae, zouk, le tout dans un emballage vibrant et métissé qui dégage une certaine fraîcheur. Cette petite performance unplugged annonce un album prometteur.